Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Les conseils d'eonni

Les conseils d'eonni

Bienvenue ! J'ai décidé de faire ce blog pour vous faire part de mon expérience en Corée du Sud et en Chine vous apporter, je l’espère, une aide dans votre expatriation ou tout simplement des informations pour votre séjour. Je me base seulement sur mon expérience et sur l'expérience d'amis.Les choses évoluant rapidement dans ces pays, j'essayerai de mettre à jour régulièrement les nouveautés.J'espère que ce blog vous sera utile.


Logements en Corée du Sud

Publié par Eonni sur 7 Juin 2016, 01:07am

Catégories : #Vie pratique

 

Pour les courts séjours

Je ne vais pas trop développer cette partie car comme dans tous les pays, vous trouverez des hôtels (호텔), des motels (모텔), des auberges de jeunesse (유스 호스텔) et des guesthouses (게스트 하우스). C'est un peu le même principe qu’une auberge de jeunesse (dortoirs de 4, 6 ou 8 lits simples, les prix tournent autour de 20 000 wons par nuit avec possibilité de réduction si vous restez au mois ( 20 à 40% de réduction voici quelques guesthouses Moonguesthouse , Bongsanghouse , Friends House et Eugene House mais il en existe bien d'autres).

 

Pour les séjours plus longs

  • Goshiwon (고시원)

Elles sont très répandues en Corée du Sud et notamment à Séoul (les loyers sont très chers dans la capitale) et surtout dans les quartiers universitaires. La plupart des habitants des goshiwons sont des étudiants coréens (étudiants venant à Séoul pour étudier dans une des universités) et étrangers ou des jeunes employés.

Il existe différentes types de chambres, chambre privative avec les sanitaires et les douches en commun ou des chambres avec les sanitaires et la douche dans la chambre (c'est ce que j'avais choisis pour plus de tranquillité).

En moyenne, les chambres font environ 6 m² (oui elles sont très petites!!) et les locations se font au mois. Vous payez à l'avance et les prix varient entre 190 000 et 700 000 wons. Ce qui est pratique, c'est que vous ne signez pas de bail et donc si votre goshiwon ne vous convient pas vous pouvez déménager à la fin du mois.

Les chambres sont composées d'un lit, d'un bureau, d'une chaise, d'une télévision, d'un mini-frigo, d'une armoire, de rangements et internet.

La cuisine est commune avec souvent du riz, kimchi, ramen, café et thé à volonté et gratuit.

Des machines à laver sont également à disposition. Bref, tout le confort nécessaire. La climatisation (nécessaire en été) et le chauffage  (toujours chauffage au sol, c'est le mode de chauffage coréen) sont également compris dans le prix.

Il existe des goshiwons réservées aux filles et d'autres mixtes mais dans ce cas un étage pour les femmes et un autre pour les hommes.

En, méfiez-vous des goshiwons peu chère, elles sont souvent sales et mal vu.

Ce qui est bien avec les goshiwons, c'est le sentiment de sécurité. En effet, les portes principales s’ouvrent avec un code (différents pour chaque étage) et il y a toujours quelqu'un (concierge ou étudiant coréen) qui est présent. Le petit souci, c'est que souvent cette personne ne parle pas anglais mais l'étudiant oui.

Pour le côté historique, ces chambres étaient autrefois utilisées par les étudiants préparant les différents examens nationaux, ils pouvaient réviser tout en profitant de toutes les commodités nécessaires à petit prix.

J'ai adoré vivre dans une goshiwon. C'est un vrai petit nid douillet et puis en Corée on est plus souvent dehors que dedans.

En revanche, vivre en Corée que ce soit en goshiwon ou one-room, apporte quelques surprises.

La 1ère, on ne peut pas parler d'interdiction mais cela est fortement déconseillé, il s'agit de jeter le papier toilette dans les WC. Oui vous avez bien lu ! Les canalisations coréennes ne sont pas adaptées pour cela et donc bonjour le bouchons si vous jetez le papier (j'en ai eu la malheureuse expérience, jusqu'à ce qu'une amie me l'explique). Il faut donc prévoir un petit sachet si vous êtes chez vous ou jeter votre papier dans les poubelles prévues à cet effet dans les toilettes publiques que ce soit ceux de l'université ou du métro (d'ailleurs en parlant de toilettes publiques, vous pouvez aller sans problèmes dans les toilettes des métros, elles sont propres et gratuites).

La seconde, il n'y a pas de douche en tant que telle dans les salles de bain mais plutôt un tuyau qui part du robinet du lavabo. D'ailleurs la salle de bain ressemble plus à une grande douche à l'italienne. Un loquet permet de passer du mode douche au mode robinet. Vous avez devinez la suite, le matin au réveil vous avez oublié de remettre le mode robinet après la douche du soir et donc bonjour « la douche » (sans mauvais jeu de mot!). Dans la salle de bain se trouve également les toilettes.

Voici ma chambre dans la goshiwon :

 

Logements en Corée du SudLogements en Corée du SudLogements en Corée du Sud

Ce site vous permettra de chercher une goshiwon en fonction de votre université ou d'une station de métro: goshipages

 

 

  • One-room (원 룸) ou les appartements (아파트)

Comme son nom l'indique, les one-rooms sont des studios. La plupart, sont meublés (lit, frigo et coin cuisine) avec une petite salle de bain avec les toilettes.

En ce qui concerne les appartements, ils disposent également d'un minimum d'électroménagers.

Les baux durent en général deux ans (possibilité d'en conclure pour un an ou 3 ans). L’unité de mesure est le « pyong » qui est de 3,3m2.

 

Il existe deux systèmes de location :

- Le jeonse (전세권) : vous payez un dépôt de 50 à 100% du prix total de la location qui sera restitué en intégralité à l’issue du bail. Pendant la durée de votre bail, votre propriétaire investit votre dépôt pour se faire payer.

- Le wolse (월세) : vous payez un loyer mensuel au propriétaire avec un dépôt de caution en plus qui vous sera restitué à votre départ.

La caution peut également être une somme importante néanmoins il est possible de la réduire en payant un loyer plus important tous les mois.

Le prix du loyer varie en fonction du quartier, de la taille du bien etc comme en France.

Les one-rooms sont un peu plus cher que les goshiwons et la caution se calcule souvent en millions de wons, il faut donc prévoir un budget plus important surtout que les charges ne sont pas comprises dans le loyer.

La compagnie du gaz est Séoul City Gas. Pour l’eau, c'est Waterworks Office Seoul Metropolitan Government et pour l’électricité, Korea Electric Power Corporation (KEPCO).

Ce site vous permettra de chercher une one-room: one-room

 

  • Colocation

Les colocations se déroulent comme en France. Ce qui est bien c'est que vous pouvez profiter d'un magnifique appartement à un loyer réduit et rencontrer des personnes de toutes nationalités.

Une de mes amie habitait en colocation, elle était avec une autre française, une espagnole, une coréenne et trois japonaises (elles étaient 2 à 3 par chambre). L'appartement était magnifique mais c'est vrai que de vivre avec des personnes de nationalités et de cultures différentes n'est pas toujours facile mais apporte beaucoup.

Ce site vous permettra de chercher une colocation: weroom

 

  • Chambre étudiante (기숙사)

Il s'agit de chambre souvent partagée avec une autre personne au sein du campus universitaire.

Elles sont souvent dotées de toutes les nouvelles technologies et les petits déjeuners sont souvent compris dans le prix. Elles sont très abordables.

En revanche, il existe des règles strictes au sein de ces dortoirs notamment un couvre-feu.

Néanmoins si vous partez en Corée pour étudier le coréen, vous avez très peu de chance d'avoir une telle chambre, elles sont réservées en priorité aux étudiants en échange universitaire. Si c'est votre cas, renseignez-vous auprès de votre université en Corée.

 

  • Hasuk jip (하숙집)

Elles se situent également dans les quartiers universitaires et donc fréquentées généralement par des étudiants.

Elles sont similaires à des goshiwons dans la mesure où les chambres sont privées et petites mais la cuisine et la salle de bain et buanderies sont en commun.

En revanche à la différence des goshiwons, les repas sont souvent inclus (petit déjeuner et dîner), préparés par une Ajumma (vieille femme coréenne) vivant dans le même immeuble ou dans les environs.

Vous pouvez trouver les hasuk jips sur internet mais le meilleur moyen est de les chercher vous même dans les environs des universités, les Ajummas n'ayant pas de site internet font souvent des prix plus compétitifs.

A Séoul, le prix des chambres se situe entre 300 000 et 500 000 wons.

Beaucoup de mes amies japonaises avaient choisi ce mode de logement, cela permet d'être imprégné de la culture coréenne et de ne pas vivre tout seul.

 

Source: http://french.visitkorea.or.kr/fre/index.kto

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents