Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Petit blog sans prétention sur la vie pratique en Corée du Sud et en Chine! www.tiktok.com/@lesconseilsdeonnicc

Vous avez dit bouleversant?

Je voulais faire un article sur mes films coréens préférés mais la liste était tellement longue, en conséquence que j’ai décidé de faire un article sur les films qui m’ont bouleversée.

Vous savez ce sont les films dont le visionnage vous touche et après le générique de fin vous vous sentez différent(e)  soit vidé(e), fatigué(e)  car vous avez vécu l’histoire pleinement soit perplexe voir un peu mal à l’aise, vous vous posez ces questions « pourquoi j’ai regardé ce film ? » , « qu’est-ce que je suis en train de regarder ? » mais une force extérieure vous pousse à continuer.

Je vais cacher les spoilers pour vous laisser le plaisir de découvrir ces films.

Je tiens à préciser que certains films de cet article ont pour thème des sujets très sensibles. En conséquence, attention ils ne sont pas tout public, âmes sensibles s'abstenir et surtout les plus jeunes.

Vous avez dit bouleversant?

Spirits’ homecoming귀향

Résumé :

Lors de l’occupation japonaise, Jung Min, âgée de 14 ans, vit une vie ordinaire et heureuse jusqu’à ce que les soldats japonais l’emmènent dans un bloc sanitaire situé en Chine.

C’est le début du calvaire avec d’autres jeunes filles, en tant que femmes de réconfort.

En 1991, Eun Kyung découvre qu’elle a la faculté extraordinaire de pouvoir communiquer avec les morts. Séjournant dans un temple de chaman, elle fait la rencontre de Young Ook, une survivante d’un bloc sanitaire. Eun Kyung commence un rituel de retour au pays.

 

Informations pratiques :

  • Scénariste et Réalisateur: Cho Jung Rae
  • Genres: drame, surnaturel
  • Date de sortie: 24 février 2016
  • Durée: 2 h 7 min.

 

Mon avis :

Je commence avec du lourd.

La période de colonisation japonaise est source de nombreux films coréens un peu comme nous avec les films sur la Seconde Guerre Mondiale. C’est un moyen de montrer le patriotisme tout en parlant d’une période importante pour le pays.

Bien sûr en tant que Français (es), nous avons appris et vu à l’école, via les livres ou les films les atrocités commises par les Nazis durant cette période. Cependant nous connaissons un peu moins ce qui s’est passé en Asie durant cette période et même bien avant (la colonisation de la Corée par le Japon commence en 1905).

Depuis que j’ai vécu en Corée et en Chine maintenant, j’ai pu voir de nombreux musées, lire des articles, discuter avec des personnes ( car oui la Chine également a été envahie par le Japon et il y a eu également des femmes de réconfort chinoises) et ainsi apprendre les événements durant cette période et les cruautés endurées par ces femmes. Ce sujet fait encore politique aujourd’hui car le gouvernement coréen demande des excuses au gouvernement japonais et en Chine on commère tous les ans le massacre d’une ville chinoise par les Japonais mais cela est une autre histoire.

Le visionnage de ce genre de film est difficile mais nécessaire comme mémoire de l’histoire.

 

Bon revenons sur le film.

Je trouve que le principe de faire côtoyer le présent et le passé est aussi un choix judicieux donnant un côté encore plus réel au récit.

J’ai apprécié que le film ne bascule pas dans le gore et la dépravation, les scènes d’abus sexuelles sont suggérées dans la mesure du possible même si celles d’abus physiques et de meurtres ne le sont pas.

Ce film montre également des soldats japonais qui étaient contre ce système jusqu’à mourir pour la cause. Tout n’est jamais blanc ou noir surtout en période de guerre.

Spoiler:
La mort de Jung Min fut un déchirement surtout qu’à un moment on nous fait hésiter. Une autre scène qui m’a touchée et la scène quand Young Ook va au bureau gouvernemental pour reporter qu’elle était femme de réconfort. On voit et on ressent son hésitation et les remarques de l’employé qui lui permettent d’exprimer toute sa rage. On a vécu son histoire, on connait son histoire à cet instant on est avec elle.

_____________________________________________________________________________________________________

 

 

Vous avez dit bouleversant?

Réunion sanglante스승의 은혜

Résumé : 

Une réunion d’anciens élèves et de leur professeur Mme Park tourne au désastre quand ils sont tour à tour brutalement assassinés.

Cette réunion est l’occasion de révéler de vieilles rancunes et des vérités cachées ajoutant encore plus de sinistre aux meurtres.

 

Informations pratiques :

  • Directeur: Im Dae Woong
  • Genres: Thriller, mystère, horreur, psychologique
  • Date de sortie: 3 août 2006
  • Durée: 1 h 33 min.

 

Mon avis :

Le film peut paraitre classique dans le genre film d’horreur mais le développement de chaque personnage et notamment des violences subies tant physiquement que psychologiquement durant leur enfance par cette professeure. On parle souvent de la violence entre enfants-étudiants à l’ école mais rarement de la violence que peut subir les enfants par leur professeur.

D’ailleurs ces violences sont souvent en lien avec la pression de la société coréenne : apparence parfaite, la réussite sportive, la richesse etc.

On éprouve de la sympathie pour ces adultes traumatisés par ces violences et on essaye de comprendre pourquoi on veut les tuer.

Spoiler:
Le twist quand on comprend qu’en réalité les violences subies par les personnages représentent au final les violences subies par une seule personne, Mi-Ja aka Jung-Won et qu’elle se venge de ces camarades qui ont participé avec Mme Park a l’humiliée.

_____________________________________________________________________________________________________

Vous avez dit bouleversant?

ALICE : BOY FROM WONDERLAND앨리스: 원더랜드에서 소년

Résumé :

Hye Jung est sujette à de terribles cauchemars et durant ces crises elle agit de manière de plus en plus dangereuse pour elle-même et son entourage. Sa tante décide alors de contacter une chamane pour les aider.  
Le problème viendrait de souvenirs oubliés par Hye Jung. Elle doit donc revenir sur les traces de son passé et retourner dans la maison où elle vivait 24 ans plutôt afin de se remémorer ses souvenirs mystérieux. 
Elle y rencontre Hwan et Su Ryeon.

 

Informations pratiques :

  • Scénariste et réalisatrice : Heo Eun Hee
  • Genres : drame - fantastique - horreur - mystère – romance
  • Date de sortie : 10 décembre 2015
  • Durée : 1h55

 

Mon avis :

J’aime beaucoup les histoires de secrets de famille car qui n’a pas un petit secret de famille 😉

L’ambiance du film est vraiment passionnante, est-ce un rêve ou sont-ils exactement ? C’est surtout au niveau visuel que le film tire toute sa force, ce côté mélange féérique et horrifique.

Lui toujours habillé en blanc donne un côté un peu angélique ou sectaire ( j’avoue que sa façon de parler et de s’habiller m’a fait penser à un gourou de secte au début).

Les éléments horrifiques ne sont pas si effrayants et les références à Alice au Pays des Merveilles sont subtiles et bien amenées jouant toujours avec ce côté fantastique.

Le suspense est présent tout au long du film et on veut savoir ce qui s’est passé dans cette maison.       

Vous allez me dire, rien de bouleversant jusqu’ici et j’ai pensé comme vous, « oh c’est un petit film sans prétention » un peu poétique d’une certaine façon avec son décor et ces personnages un peu empreint de naïveté et là les révélations à la fin du film font basculer le film dans une autre dimension.

Il reste néanmoins certains mystères non résolus ce qui est un peu frustrant. Je ne sais pas vous mais dans ce cas j’aime bien aller sur internet pour essayer de comprendre, voir si d’autres personnes n’ont pas compris et voir les théories cela permet de ne pas complétement terminer le film.

Spoiler:
Ce qui choque c’est quand on comprend qu’il s’agit d’une histoire d’amour entre un demi-frère et une demi-sœur avec un demi- frère mort assassiné par sa demi-sœur. A ce moment, toutes les scènes mignonnes du film prennent une autre tournure.

_____________________________________________________________________________________________________

 

 

Vous avez dit bouleversant?

Sunny써니

Résumé :

Dans un Séoul tumultueux des années 80, Na Mi et la charismatique Chun Hwa se lient d’amitié et forme une clique surnommée « Sunny ».

Les années passent et Na Mi a perdu le contact avec les six filles dont elle était autrefois inséparable. Un jour, alors qu’elle rendait visite à sa mère à l’hôpital, elle rencontre Chun Hwa, qui est maintenant en phase terminale.

Son amie a une dernière requête, réunir le groupe dispersé une dernière fois.

 

Informations pratiques :

  • Scénariste et Réalisateur: Kang Hyung Chul
  • Genres: amitié, comédie, romance, scolaire, drame
  • Date de sortie: 4 mai 2011
  • Durée: 2 h 3 min.

 

Mon avis :

J’ai regardé ce film sur les conseils d’une amie, j’avoue que les histoires parlant d’une personne malade ne sont pas « ma tasse de thé » peut-être un traumatisme depuis Ichi rittoru no namida (un litre de larmes, un drama japonais classique mais tellement puissant).

Mais ici l’histoire de la maladie est assez vite mise de côté pour nous retrouver dans une histoire d’amitié et dans le Séoul des années 80.

On s’attache facilement à ces personnages et ainsi voir leur parcours de vie est intéressant. Souvent dans les films ont nous raconte l’histoire durant leur adolescence et parfois 10 minutes avant la fin ce qu’ils sont devenus adultes. Ici c’est différent le passé ce mélange au présent et ce qui est encore plus bouleversant.

De la joie à la tristesse, on passe par toutes les phases avec ce film.

_____________________________________________________________________________________________________

 

 

Vous avez dit bouleversant?

Misbehavior여교사

Résumé :

Hyo Joo, professeure non titulaire dans un lycée pour garçons, est affectée à une classe de terminale en tant que professeure principale. Elle remarque qu'un étudiant, Jae Ha, est absent et le trouve en train de danser dans le gymnase.

Le lendemain, Hae Yeong, la fille du président du conseil scolaire, arrive en tant que professeure titulaire, ce qui était supposé être le poste offert à Hyo Joo.

Hae Yeong est douce et traite Hyo Joo avec affection, alors que Hyo Joo se montre froide envers elle. Un jour, Hyo Joo surprend Hae Yeong et Jae dans une étreinte passionnée.

Elle met Hae Yeong au pied du mur et tombe, elle aussi sous le charme de Jae Ha.

 

Informations pratiques :

  • Scénariste et Réalisateur: Kim Tae Yong
  • Genres: Thriller, Psychologique, Romance, Drame
  • Date de sortie: 6 novembre 2016
  • Durée: 1 h 36 min.

Mon avis :

Vous savez c’est le genre de film où vous savez à l’avance que cela va mal se finir mais vous restez pour voir.

Ce qui est remarquable dans ce film ce n’est pas tant l’histoire ( vu et revu surtout dans les dramas et films japonais) c’est qu’il n’y a pas un seul personnage que l’on déteste ou que l’on aime, on les déteste tour à tour un par un.  D’abord on déteste Hyo Joo puis Hae Yeong puis denouveau Hyo Joo et on commence même par détester Jae Ha. Ce n’est pas une histoire d’amour mais de haine que l’on regarde.

Ce n’est pas une simple histoire d’amour interdite romancée entre un professeur et son étudiant, comme on peut le voir souvent mais c’est la face sombre de ce genre d’histoire plus encrée dans la réalité.

Ce film montre ce que l’on peut faire par jalousie, ruse, malveillance et amour.

_____________________________________________________________________________________________________

 

 

Vous avez dit bouleversant?

Mademoiselle 아가씨

Résumé :

Dans les années 1930 en Corée, pendant la période de l'occupation japonaise, Sook Hee est engagée comme servante pour une héritière japonaise, Hideko, qui vive une vie retirée avec son oncle dominateur Kouzuki.

Mais la servante a un secret. Elle a été recrutée par un escroc pour l'aider à séduire Hideko, et lui voler sa fortune et l'enfermer dans une maison pour fous.

Tout semble se dérouler selon le plan, jusqu'à ce que Sook Hee et Hideko explorent des émotions imprévues.

 

Informations pratiques :

  • Scénariste et réalisateur: Park Chan Wook
  • Genres: thriller, psychologique, romance, drame, érotique
  • Date de sortie:  1er juin 2016
  • Durée: 2 h 25 min.

 

Mon avis :

Vous allez me dire, « encore un film durant l’occupation japonaise. »

Pour la petite histoire, je suis allée voir ce film au cinéma en France avec des amis et des amis d’amis, à la sortie de la salle l’ambiance était particulière.
Ce qui peut choquer ici ce sont les scènes d’amour très explicites entre Sook Hee et Hideko et l’oncle qui met franchement mal à l’aise.
Mais ce que j’ai surtout retenu de ce film c’est l’histoire en triptyque, l’intrique qui se déroule petit à petit rythmée par les coups de théâtre et de flash-back. Pendant le film, on ne comprend pas tout mais presque tout s’éclairci à la fin, c’est ce que j’aime dans les films. On est perdu et vers la fin on comprend et on se dit « waouh ça c’est un bon film ».
Les décors et les costumes sont juste magnifiques. Et on s’attache à ce couple, Sook Hee et Hideko que tout oppose mais elles sont unies par l’amour mais également par la société et notamment la place de la femme au début du XXème siècle.

 

Il y a d’autres films qui sont forts émotionnellement comme Old Boy ou Silenced pour ne citer qu’eux et je pense que l’impact émotionnel produit par les films fait partie à part entière du cinéma coréen, on ne ressort pas indemne après un tel visionnage. Mais n’est-ce pas l’un des buts du cinéma de nous questionner, de nous faire prendre conscience des problèmes de société, de nous faire sortir de notre zone de confort?

Et vous, quel film vous a bouleversé ?

Retour à l'accueil
Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article