Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Petit blog sans prétention sur la vie pratique en Corée du Sud et en Chine!

Une nuit aux urgences en Chine

Petite mésaventure me permettant de découvrir les urgences en Chine.

Je n’ai que des brefs souvenirs mais heureusement mes amis m’ont raconté tout ce qu’ls ont vu.

 
Etape 1 : appel de l’ambulance

 

Ne pouvant pas me rentre par moi-même à l’hôpital, on a dû appeler une ambulance. Bon là commence les galères car l’ambulance ne pouvait pas passer dans ma rue car elle était trop étroite en conséquence, on a attendu un certain temps.

Chose impensable, mes amis ont dû aider les ambulanciers.

Avant de monter, ils ont demandé dans quel hôpital on souhaitait aller, mes amis ont dû chercher l’hôpital le plus proche par eux-mêmes.

A peine monté dans l’ambulance, ils ont demandé comment on payait. Et ils ont dû payer de suite.

 

Etape 2 : arrivée à l’hôpital

 

Ils m’ont déposée à l’accueil et demandé à mes amis de payer pour un fauteuil roulant. 

 

Etape 3 : aux urgences

 

Il n’y a pas de salle d’attente, on doit faire la queue pour voir le médecin.

Ce qui m’a choqué c’est que tout est ouvert ( il n’y a même pas de paravent), quand le médecin m’auscultait, il y avait des personnes qui attendaient dernière moi et des personnes sur le côté donc tout le monde me regardait ( heureusement on reste habillé). En gros, c’est comme si le bureau du médecin est dans le couloir de l’hôpital est qu’il consulte là et que tout le monde peut passer et regarder . Heureusement j’étais dans le coltard.

Après la consultation, le médecin préconise des examens. Il faut d’abord passer par la caisse et payer les examens. Après il faut se déplacer dans les différentes pièces pour faire les examens quand on ne connait pas l’hôpital, on tourne un peu, ce qui n’aide pas quand on est malade.

Il faut attendre les résultats. Toujours pas de salle d’attente alors les gens sont allongés dans le couloir, avec des couvertures, des sacs, des valises etc.

Puis on revient chez le médecin, et il prescrit le traitement et les médicaments.

On paye d’abord puis on va à la pharmacie puis on va au bureau des infirmières pour avoir le traitement : toujours sans porte, les gens ont pu admirer mon fessier pour la piqûre.

On attend un peu puis on rentre à la maison.

Mon entreprise cotise pour la sécurité sociale et j’ai dû commencer les papiers pour le remboursement mais ça c’est une autre histoire.

 

Le système est bien géré mais complètement différent du système français :

  • Tu n’es pas pris en charge par l’hôpital (infirmière, aide-soignant etc.), j’ai eu de la chance d’avoir des amis avec moi, ils m’ont conduit jusqu’au médecin, on payait les frais, ils m’ont aidée à me déshabiller et à me réhabiller, ils m’ont installée sur les machines etc.

J’ai demandé à ma responsable comment cela se passait si on n’avait personne, elle m’a dit que l’on peut payer une infirmière pour prendre soin de nous.

Ainsi, la plupart les personnes avaient des amis ou de la famille pour les aider.

Ma collègue a été hospitalisée pour une opération et c’est la même chose, sa famille venait lui apporter à manger, la laver, la changer etc.

 

  • Il faut tout payer d’abord et je vais être remboursée une partie plus tard car mon entreprise cotise pour la santé.

 

  • Je pense que seuls les cas les plus graves peuvent rester mais quand nous sommes partis plusieurs personnes partaient également et on les a revus le lendemain matin.

 

  • J’avais déjà constaté que l’intimité n’était pas importante ici lors de ma visite médicale pour mon visa mais je ne pensais pas ce c’était la même chose à l’hôpital.

 

  • C’est toi qui vas chez le médecin et pas l’inverse. Il reste à « son bureau » et les patients viennent à lui.

 

Finalement j’ai dû revenir à l’hôpital le lendemain. Alors j’ai pu découvrir comment fonctionne l’hôpital en temps normal.

Il n’y a pas de médecin traitant comme en France donc tout le monde va à l’hôpital, j’avais l’impression d’être à l’aéroport avec tout ce monde et encore je n’étais pas dans un grand hôpital.

1ère étape : payer 😊 vous devez dire quel médecin vous voulez voir ( généraliste ou spécialiste)

2ème étape :  vous allez dans le service et vous scannez pour montrer que vous avez payé et vous attendez. Il n’y a toujours pas d’infirmières. On peut trouver des infirmières dans le couloir derrière des comptoirs un peu comme un centre d’informations.

3ème étape :  vous attendez. Alors ce qui est marrant c’est qu’il y a beaucoup de médecins spécialistes comme par exemple en France on a un ORL (oto-rhino-laryngologiste ; le nez, la gorge et les oreilles.) Ici, il y a un médecin pour le nez, un médecin pour la gorge et un médecin pour les oreilles.

Dernière étape : vous allez payer pour les médicaments et direction la pharmacie pour prendre les médicaments.

Retour à l'accueil
Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article