Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Les conseils d'eonni

Les conseils d'eonni

Petit blog sans prétention sur la vie pratique en Corée du Sud et en Chine!

Publié le par Eonni
Publié dans : #Culture
Le programme temple Stay
Qu’est-ce que le programme temple Stay ?

Un Temple Stay est un programme d'expérience culturelle conçu pour aider les personnes à appréhender au mieux le bouddhisme coréen mais également à connaître la vie des moines.

Les participants, grâce à l’harmonie de la nature, aux magnifiques paysages et au calme régnant dans les temples traditionnels, retrouvent un certain calme intérieur, c’est un véritable retour au source.

Les activités

Les activités varient en fonction des différents temples mais on peut retrouver des activités communes à de nombreux temples comme :

  • Yebul (chant cérémonial) : cérémonie de prières à Bouddha. Cette cérémonie solennelle a lieu 3 fois par jour : matin, midi et soir afin d’aider à nettoyer, vider son esprit.

  • Chamseon (méditation Zen)

Le Zen s’appelle Seon en coréen. Il existe deux formes de méditations :

    • Le Jwaseon : méditation assise

    • Le Haengseon : méditation marchée

  • Dahdoh (cérémonie du thé) : les coréens disent qu'il y a plusieurs façons de profiter du bienfait du thé. Il faut dans un premier temps apprécier les sons de l'eau bouillante, puis détendez-vous avec l'arôme apaisant de thé et ces couleurs douces et subtiles. Enfin, on peut sentir la chaleur du thé rayonnant à travers la coupe et savourer lentement le goût.

  • Balwoo Gongyang (service de repas bouddhiste) : il s’agit de manger exactement la même nourriture que les moines bouddhistes et dans les mêmes conditions, c’est -à -dire, végétarien, tous ensembles, dans un très grand silence et sans laisser la moindre nourriture dans son bol.

  • fabrication des lanternes en forme de fleur de lotus (symbole bouddhiste). Selon la tradition bouddhiste, ces lanternes apportent la lumière dans l’obscurité du monde et sont généralement fabriquées la veille de l’anniversaire de la naissance de Bouddha, à savoir avant le 8 avril permettant par la suite de décorer les différents temples.

  • le rituel des 108 inclinaisons

  • autres activités : visites du temple, taches ménagères quotidienne, marche méditative etc.

Les temples

Séoul

  • Temple de Myogaksa

Lieu: Jongno-gu, Séoul

Le temple Myogaksa propose un programme d’une nuit et de deux jours ou un programme sur une journée. Les participants peuvent profiter du rituel du son de la cloche tout en admirant le paysage de Séoul lors du coucher du soleil.

Site : myogaksa. (anglais)

  • Temple de Geumseonsa

Lieu: Jongno-gu, Séoul

Le temple Geumseunsa propose un programme d’une nuit et de deux jours (le week-end), un programme de relaxation d’une semaine et un programme de trois heures. Le programme d’une semaine offre beaucoup de temps libre pour visiter le temple et durant cette période tous les appareils numériques sont interdits.

Site : templestay. (anglais)

  • Temple de Bongeunsa

Lieu: Gangnam-gu, Séoul

Le temple Bongeunsa propose un programme d’une nuit et de deux jours et un programme de 2h30 tous les jeudis. Ce programme comprend une visite du temple, une cérémonie du thé et la création d’une fleur de lotus en papier.

  • Le Centre international Seon

Lieu: Yangcheon-gu, Séoul

Le Centre international Seon de l'Ordre Jogye propose une variété d’activités. Le centre propose notamment un programme de méditation Seon , un séjour de relaxation, un programme d'expérience culinaire , un programme d’expérience du bouddhisme coréen où les participants acquièrent les grands préceptes du bouddhisme ( en anglais).

Site: seoncenter. (anglais)

Région centre

  • Temple Jeondeungsa

Lieu: Ganghwa-gun, Incheon

Le temple Jeondeungsa propose un programme d’une nuit et de deux jours ( le week-end) et un programme d’une semaine de relaxation. Il est également possible de faire une marche méditative le long de montagne Jeongjoksan.

Site : jeondeungsa (coréen)

  • Temple Yonhjusa

Lieu: Hwaseong-si, Gyeonggi

Le temple Yongjusa propose surtout un programme de relaxation.

Site : ongjoosa.(coréen)

  • Temple Woljeongsa

Lieu: Pyeongchang-gun, Gangwon

Le temple Woljeongsa propose des programmes ordinaires comme les autres temples mais aussi des programmes plus particuliers comme un camp d’été, un programme de guérison du cœur ou une visite de la région.

Ce temple est également célèbre pour sa promenade à travers le bois de sapin sur la montagne Odaesan.

Site : templestay. (anglais)

Région Sud

  • Temple Donghwasa

Lieu: Dong-gu, Daegu Le temple Donghwasa propose un programme plus axé sur la relaxation. Les activités comprennent la méditation seon et la méditation sous les étoiles. Le temple offre aussi un programme d'une journée pour appréhender la vie du temple avec une viste du temple, un repas monastique et une cérémonie du thé.

Site : donghwasa. (coréen)

  • TempleGeumsansa

Lieu: Gimje-si, Jeollabuk-do

Le séjour au temple Geumsansa est connu comme l'un des séjours les mieux organisés. Il est possible de discuter avec un moine. C’est un moment de partage entre le moine et les participants où ces derniers peuvent poser des questions sur le bouddhisme mais également faire part de leurs problèmes. Le programme propose aussi une visite des villages ruraux. Chaque mois d’octobre, le temple invite les anciens participants au programme pour un moment d’échange.

Site : geumsansa. (anglais)

  • Temple Seonunsa

Lieu: Gochang-gun, Jeollabuk-do Le temple Seonunsa propose deux types de séjours, un séjour court sur un week-end et un séjour long axé sur la relaxation d’une durée d’une semaine.

Le séjour court comprend un repas monastiques et les 108 prosternations. Le programme type relaxation comprend la préparation d'un repas pour les moines, suivi d'un service du soir. Les participants peuvent demander un échange avec un moine.

Site : seonunsa.(anglais)

  • Temple Mihwangsa

Lieu: Haenam-gun, Jeollanam

Le temple Mihwangsa propose un séjour court de relaxation et un séjour long d’une semaine focalisé sur la médiation Seon intensive.

Site : mihwangsa. (anglais)

  • Temple Golgulsa

Lieu: Gyeongju-si, Gyeongsangbuk Le temple Golgulsa est un peu particulier puisque les moines et membres pratiquent le Seomudo (arts martiaux) en plus de la méditation Seon. En conséquence, le programme de séjour au temple propose de s’initier à ces deux pratiques. Les débutants de Seomudo apprennent à détendre leur corps et par le yoga leur esprit.

Site : golgulsa (anglais)

  • Temple Haeinsa

Lieu: Hapcheon-gun, Gyeongsangnam Le temple Haeinsa est un des temple les plus connus en Corée, il propose un séjour d’une nuit et de deux jours basé sur l’apprentissage du bouddhisme et un séjour d’une nuit et deux jours basé sur la relaxation. Site : haeinsa.(anglais)

  • Temple Jikjisa

Lieu: Gimcheon-si, Gyeongsangbuk Le temple Jikjisa propose une journée d’initiation au bouddhisme tous les premiers lundis de chaque mois et un séjour de deux jours tous les deuxième et quatrième samedis et dimanches de chaque mois. D'autres programmes comprennent la pratique ciblée de type relaxation, ainsi que des séjours de groupe conçu pour les entreprises et les institutions.

Site : http://www.jikjisa.or.kr(anglais)

  • Temple Beomeosa

Lieu: Geumjeong-gu, Busan Le temple Beomeosa offre séjour au temple axé sur les pratiques bouddhistes telles que le service bouddhiste, les 108 prosternations, la cérémonie du thé et la méditation Seon. Il offre également un programme de séjour de type relaxation qui comprend la méditation Seon et un échange avec un moine.

Site : beomeo. (anglais)

  • Temple Yakcheonsa

Lieu: Seogwipo-si, Jeju Le temple Yakcheonsa gère un programme de séjour axé sur la découverte du bouddhisme et médiation Seon mais également la culture du temple et l’écologie. Le programme sur l'écologie est conçu pour découvrir la nature de l'île de Jeju et les activités de printemps comprennent la récolte des herbes et des légumes sauvages, tandis que les activités d'été et d’automne comprennent la cueillette des mandarines.

Site : yakchunsa (coréen)

Les frais varient entre 30 000 et 100 000 won pour le logement, le prêt de la tenue et les repas.

Centre commun de renseignements pour le templestay

En face du temple Jogyesa dans le quartier d’Insadong, se trouve un centre commun de renseignements pour les séjours templestay où vous trouverez toutes les informations nécessaires pour effectuer un temple stay.

Ce centre est ouvert de 8h00 à 19h00 (fermé les jours fériés).

Pour s’y rendre, il faut soit prendre la ligne 1 du métro, station Jonggak, sortie 2, prendre la direction de Jogyesa (5 minutes) soit la ligne 3 du métro, station Anguk, sortie 6, prendre la direction de Jogyesa (5 minutes)

Site : http://www.templestay.com(coréen, anglais)

Pour faire des réservations : the Cultural Corps of Korean Buddhism (anglais)

Mon expérience :

Mon Temple Stay a eu lieu au Temple Jogyesa (조계사) dans le quartier de Isadong. Fin du mois de décembre donc il faisait bien froid.

Le rendez-vous était donné début samedi début d'après-midi à l'entrée du Temple, puis direction le bâtiment où nous allions logé.

Au rez- de chaussé, une grande pièce avec une immense statue de Bouddha, les garçons dormaient au 1er étage et les filles au second.

Nous étions trois par chambre, je me suis retrouvée avec une française et une russe, deux filles super sympas surtout avec la française que j'ai revue par la suite.

Après 15 – 30 minutes d’installation avec changement de vêtement. ( oui uniforme obligatoire pour tous), nous avons droit à une visite du temple et de son musée ( musée que je recommande par ailleurs car gratuit et très intéressant!).

Puis direction le réfectoire (oui ,il était tôt 17h), nous avons mangé un bibimpap en silence après une petite prière pour remercier les personnes ayant préparé le repas. Les seules règles étaient de manger en silence et de finir tout son plat car on ne doit rien jeter ( cela n'était pas difficile pour moi car je suis toujours partante pour un bibimpap végétarien;-) )

Le programme temple Stay

Après ce repas petit temps de repos dans nos chambres puis cérémonie ( sorte de messe) et enfin pour fournir une petite méditation et rituel des 108 inclinaisons. On nous explique comment faire et pourquoi,(oui durant tout le séjour la nomme qui nous encadrait parler parfaitement anglais donc on a pu profiter à fond de l'expérience ) et on nous donne 108 perles en bois et un fil, et du coup à chaque inclination on enfile une perle du coup pas besoin de compter et à la fin on a la satisfaction d'avoir un collier .

Les premières sont les plus durs mais après on prend le pli !!

Puis on remonte dans nos chambres, l’extinction des feux a lieu à 22h.

Par contre le dimanche levée à 5h pour être tous prêts à 6h ( à trois dans une chambre, il faut faire vite).

1 h de médiation, c'est vrai qu'à 6 h du matin méditer ce n'est pas évident on a vite envie de dormir mais le moine est là pour nous réveiller grâce à son bâton avec lequel il frappe les gens endormis. Ne vous inquiétez pas cela ne fait pas mal juste du bruit comme cela ça réveille aussi les autres !

La médiation est assise et marchée. Puis denouveau une petit cérémonie et on allume une bougie en signe de renouveau.

Puis nettoyage du temple, en plein hiver dans le froid ça réveille maintenant je comprends pourquoi les temples sont si propres. Les moines pratiquent cette activité en pleine conscience c'est-à-dire que tout en nettoyant ils méditent.

9h enfin le petit déjeuner, 100% végétarien toujours en silence.

Petite pause dans nos chambres puis activités d'aides au temple ( on a aider à la préparation du déjeuner) puis atelier de fabrication de lanterne en fleur de lotus.

Puis déjeuner et repos.

Réunion dans la salle commune où la nonne nous fait un petit cours sur les grands principes du bouddhisme où on pouvait aussi lui poser des questions.

Puis on a eu droit à une cérémonie du thé et chacun à préparer son propre thé.

Dernier temps de pause dans les chambres et départ de tous les participants après un petit discours d'adieu.

Ce fut un week-end riche en émotion , en apprentissage et en réflexion . Les paroles de la nomme m'ont vraiment touché et le fait de faire la plupart des activés en silence permet de se ressourcer et de réfléchir sur pleins de choses.

De plus avoir aider au temple même par notre petite contribution fait très plaisir.

Cette pause dans la vie trépidante de Séoul restera un de mes plus beau moment.

Sources:

Le programme temple Stay

Voir les commentaires

Publié le par Eonni
Publié dans : #Culture

Afin de développer le tourisme en Corée du Sud et pour faciliter les déplacements aux touristes ne maîtrisant pas le coréen, des bus réservés exclusivement aux touristes étrangers, ont était mis en place.

Ces cars permettent de voyager dans les plupart de villes touristiques de Corée et apportent des prestations spécialement pour les touristes. Voici les trois principaux :

 

 

  • Le K - TRAVEL Bus

Ce bus est le plus récent, puisqu'il a été mis en service le 25 mars 2016. L'acteur Jung Il Woo a d'ailleurs participé à l'inauguration, en tant qu'ambassadeur de ce programme. Ce programme est une coopération entre le ministre de la culture, du sport et du tourisme, et le comité Visit Korea. 60 touristes, sélectionnés par le biais des réseaux sociaux, ont pu bénéficier d'un séjour de deux jours et une nuit.

Depuis Séoul, le bus effectue six parcours différents : Gangwon-do, Jeollanam-do, Gyengsangnam-do (Busan, Ulsan), Gyeongsangbuk-do, Daegu et Tongyeong (parcours spécifique entre avril et juin).

Un ticket vous permet de voyager librement pour une durée de deux jours. Ce bus est encore en développement puisqu'un autre parcours entre Jecheon et Muju sera mis en place entre juillet et novembre 2016.

 

Un circuit comprend 1 nuit et 2 jours :

  • Daegu : Séoul -> Daegu (Hôtel) -> Séoul ≃150 euros

  • Province de Gangwon : Séoul -> Pyeongchang -> Gangneung (hôtel) -> Séoul ≃ 150 euros

  • Province au sud de Jeolla : Séoul-> Damyang -> Yeosu (hôtel) -> Suncheon -> Séoul ≃ 155 euros

  • Province au nord de Gyeongsang : Seoul -> Yeongju (hôtel) -> Yecheon -> Mungyeong -> Séoul ≃ 150 euros

  • Régions du Sud-Est (Busan, Ulsan, Gyeongnam) : Séoul -> Sancheong -> Gimhae -> Busan (hôtel) -> Gyeongnam -> Séoul ≃ 150 euros

  • Tongyeong : Séoul -> Tongyeong (hôtel) -> Séoul ≃ 150 euros

 

Le prix comprend les trajets en bus, le guide, l’hôtel pour 2 personnes (+ ≃ 50 euros si vous voulez une chambre seule), le petit-déjeuner et les frais d'admission à certains sites touristiques. Le nombre minimum de participants est de 4 adultes, à défaut, le tour est annulé.

 

k Travel.png

Site du K - TRAVEL Bus : http://www.k-travelbus.com/en/index.html

 

 

  • Le K – shuttle Bus

Le K-shuttle Bus propose également un forfait voyage mais avec des excursions d'une durée plus longue.

 

Les formules sont les suivantes :

  • 4 nuits et 5 jours ≃ 530 euros : Séoul - Gongju - Buyeo - Jeonju - Gwangju (hôtel) - Suncheon - Yeosu (hôtel) - Jinju - Busan - Gyeongju (hôtel) - Andong - Wonju (hôtel) - Pyeongchang - Gangneung - Seorak - Séoul.

  • 2 nuits et 3 jours ≃ 330 euros :

    • Côte Ouest : Séoul - Gongju - Buyeo - Jeonju - Gwangju (hôtel) - Suncheon -Yeosu (hôtel) - Busan

    • Côte Est : Busan - Gyeongju (hôtel) - Andong - Wonju (hôtel) - Pyeongchang - Gangneung - Mt.Sorak - Séoul

 20130618001240_0.jpg
 

 

Le prix comprend le bus, le guide, l’hôtel pour 2 personnes (+ ≃ 60 euros si vous voulez une chambre seule), le petit-déjeuner et les frais d'admission à certains sites touristiques.

Les départs ont lieu tous les jours à 8hoo sur le parking à coté du magasin Donghwa Duty Free, sortie 6 de la station Gwanghwamun.

 

cymera_20120902_0815441.jpg

Site du K - shuttle Bus :http://www.k-shuttle.com/rb/?r=en

 

 

  • Le Jeollabuk-do Shuttle Bus

Ce bus est spécialisé dans les déplacements entre Séoul et Jeollabuk-do (3 départs par semaine : vendredi, samedi et dimanche). 

 

Néanmoins, il propose également des trajets pour les plus grands festivals (liste non exhaustive) de Corée à savoir :

  • Le festival du champs d'orge vert : mi-avril à Jeollabuk-do

  • Le festival du film de Jeonju : avril-mai

  • Le festival de Namwon Chunhyang (l'histoire de Chunhyang fait partie l'histoire de Chunhyang fait partie de la culture traditionnelle coréenne) : mi-mai

  • Le tour à vélo à Sunchang, le long de la rivière Seomjin et du Mt. Gangcheon : mi-mai

  • Le festival du sol rose à Jinan : mi-mai

  • Le festival de rue de Buan Masil :mi-mai

  • Le festival de la boue à Gochang :mi-mai

  • Le festival de la tradition coréenne à Jinan Maeu : mi-juillet

  • Le festival mondial des arts martiaux à Muju : début août

  • Le festival des lucioles à Muju : fin août

  • Le festival du boeuf de Jangsu : mi-septembre

  • Le festival du temple bouddhiste de Seonunsa : mi-septembre,

  • Le festival international de musique à Jeonju : de septembre à octobre,

  • Le festival du Bibimbap à Jeonju : mi-octobre,

  • Le festival du fromage d'Imsil : mi-octobre,

  • Le festival des chrysanthem d'Iksan : mi-novembre

Les départs pour Jeollabuk-do et plus précisément pour le village de Hanok à Jeonju ont lieu tous les vendredis, samedis et dimanches, sur le parking à coté du magasin Donghwa Duty Free, sortie 6 de la station Gwanghwamun.

 

Les tickets sont réservés aux touristes et on peut acheter maximum 2 places par tickets. La réservation se fait en ligne, et il est impératif d’apporter son passeport pour confirmer son identité (une copie ne sera pas acceptée).

 

Voici l'itinéraire d'un voyage au village d'Hanok à Jeonju :

  • départ à 8 h depuis Gwanghwamun, Séoul

  • 10h : 15 min de pause dans une station service

  • 11h30 : arrivée à Jeonju

  • 17h : départ de Jeonju

  • 18h30 : 15 min de pause dans une station service

  • 20h30 : arrivée à Gwanghwamun, Séoul

Vous vous demandez : « Et le prix dans tout cela ? »,  c'est gratuit !

 

 

                       Capturefr.PNG
 


 

J'ai utilisé ce bus pour me rendre au village d'Hanok à Jeonju. Je recommande fortement ce petit séjour ( bon, il ne faut pas trainer non plus car on a seulement 5 heures de visite libre).


On peut visiter bien-sur le village d'Hanok mais également l'école confucéenne de Jeonjuhyanggyo, le sanctuaire de Geonggijeon, l'église de Jeonju et surtout le village Jaman qui ressemble beaucoup au village Ihwa Mural à Séoul avec des illustrations sur presque tous les murs du village.

P1020279.JPG
P1020284.JPG
P1020359.JPG
P1020364.JPG
P1020428.JPG
P1020440.JPG
P1020442.JPG
P1020449.JPG
P1020465.JPG

 

Les bus sont spacieux et très confortables.


 

Par contre, faites attention lors de la pause sur l'air prévu à cet effet, énormément de bus sont présents et retrouver son bus peut savourer compliquer et stressant.

Petit conseil : noter bien l'heure de départ du bus ( 15 min cela passe très vite surtout si vous devez aller aux toilettes car beaucoup de personnes) et surtout le numéro du bus et sa destination.


 

Site du Jeollabuk-do Shuttle Bus : http://shuttle.dongbotravel.com/en/index.php


 

Sources :

Voir les commentaires

Publié le par Eonni
Publié dans : #Culture, #gastronomie

 

 

L'alcool une institution en Corée. Il existe plusieurs variétés, ces alcools sont bien différents des notres et à des prix très abordables.

 

20160318_064111.jpg

 

 

 

Makgeolli( 막걸리 )

 

 

makoli.png

 

Image Skyman

 

 

IMG010.jpg

 

C'est un alcool à base de riz fermenté, il a une texture opaque et laiteuse. Il n'est pas très fort 6-7%.

Il en existe sous plusieurs variantes avec du miel, à la châtaine etc..

 

 

 

Soju (소주 )

 

soju 1.png

Image Trifled

 

 

Il s'agit de la boisson nationale et est vraiment bon marché (moins d’un euro en supérette).

Il est fait à base de riz distillé. Le degré d'alcool varie en fonction de la marque ( de 16% à 20 %) .

Il peut se boire cul sec dans des petits verres prévus à cet effet ou donner lieu à des cocktails plutôt intéressants comme le soju/jägermeister ou le soju/bière (somaek소멕 ).

Comment faire un somaek: https://www.youtube.com/watch?v=sn3TcqijCXY

 

 

Il existe également de nombres variante à base de fruits, orange, citron, pamplemousse...

Mais faites attention en raison du caractère très sucré des ces boissons, on ne se rend pas forcement compte du degré d'alcool ingurgité.

 

P1050554.JPG
soju 2.png

 

 

 

Maewasoo (매화수)

 

 

MAEWASOO.png

Image hansik

 

 

Le Maewasoo est un vin de prune » . C'est un alcool très doux et sucré mais avec quand même 14 % d'alcool.

 

 

 

Bek se ju (백세주 )

 

10.jpg

Bek se ju est la boisson alcoolisée à base de plantes. Selon la légende, une consommation régulière de BEK SE JU rend centenaire, d’où son nom « vin de cent ans ».
Le BEK SE JU est issu de la fermentation de riz gluant et d’une sélection de douze épices provenant de Corée (ginseng, gingembre, réglisse, cannelle etc.).
Son degré d’alcool est de 13%

 

 

 

La bière (멕주 )

 

art_1366346230.jpg

 

 

En Corée, il existe également de la bière mais elle est beaucoup moins forte que les bières européennes.

 


 


 


 

Voir les commentaires

Publié le par Eonni
Publié dans : #Culture, #gastronomie

Patbingsu (팥빙수 )

IMG006.jpg

P1030271.JPG
1085134_10200412558223743_1492220073_o.jpg
984263_4940150348789_1133401347_n.jpg

Le bingsu original, appelé Patbingsu, est composé principalement de pâte de haricots rouges. Mais récemment, toutes sortes d’ingrédients sont venus s’ajouter à ce dessert qui présente de nouvelles variétés : bingsu aux fruits, bingsu au thé vert, bingsu au café, bingsu à la mangue...

C’est un dessert à base de glace pilée servi avec des fruits, des haricots rouges, du lait, de la glace, et d'autres ingrédients en fonction de vos choix que l’on mélange ensuite.

En été, il fait très chaud en Corée et manger un bon bingsu est un vrai plaisir ! La Corée devient un véritable paradis pour le bingsu, on en trouve dans la plupart des cafés, des boulangeries et des fast-foods.

Si vous allez en Corée en été, il faut absolument que vous testiez ce dessert !!!


 

Les glaces (아이스크림)

560830_10200481381784289_865556118_n.jpg
733833_10200412559583777_1626217372_n.jpg

1006017_10200412629345521_1567953049_n.jpg
1009840_10200412560863809_881075414_n.jpg

 

 

On peut trouver des glaces à tous les parfums et à chaque fois c'est énorme.

Bon il existe aussi des glaces plus simple mais c'est moins drôle.


 

 Les gaufres (와플)

IMG162.jpg
P1050769.JPG
P1060069.JPG

 

Oubliez la petite gaufre toute simple, en Corée c'est souvent accompagné de glace et bien épaisse.


 


 

Voir les commentaires

Publié le par Eonni
Publié dans : #Culture, #gastronomie

 

 

 

Le bibimbap 비빔밥

 

비빔밥.JPG

 

Il s'agit du plat traditionnel coréen à base de riz et de légumes. Il existe plusieurs versions avec un œuf au plat, des algues sèches ou des morceaux de tofu. Bien sûr, il existe des bibimbaps avec de la viandes mais il est possible de demander sans. bap veut dire riz et bibim mélanger.

C'est un plat complet et pas cher.

 

Dans les restaurants, un peu plus chic, il est servi dans un bol en pierre (dolsot - 돌솥 ) chaud, et est alors nommé dolsot bibimbap (돌솥비빔밥).

 

IMG005.jpg

 
Les Naengmyeon (냉면)

냉면.jpg

 

Il s’agit d’une soupe froide ( avec des glaçons ) composé de vermicelles avec des tranches de concombre et de poire coréenne, un œuf et éventuellement de la viande ( mais on peut demander sans viande).

Idéal en été pour se rafraîchir.


 

Les Naengkong Guksu (냉콩국수)

kongguksu.jpg

 

Il s'agit de nouilles de soja marinant dans un bouillon de soja. Il est servie avec du concombre, un œuf dur ou encore de la tomate.

Se consomme également en été.


 

Les sundubu jjigae (순두부찌개)

순두부찌개.JPG


 

C'est une variante du kimchi jjigae (김치찌개 ) mais avec du tofu. On ys trouve des légumes, des champignons etc... Ce plat est très épicé.

Attention parfois en option ils rajoutent des fruits de mer ou de la viande

 

Jajangmyeon (짜장면)

짜장면.JPG

C'est un plat d’origine chinoise.Ce sont des nouilles avec de la sauce soja, du caramel, d'une pâte de haricots rouges des oignons, de la viande et des légumes.

Il est également possible de demander sans viande.

 

 

Kimbap (김밥)

김밥.jpg

 

Il en existe sous toutes les formes et pour tous les goûts. De plus ils sont vendus un peu partout et ne sont pas chers.

C'est vrai qu'à la base il s'agit plus d'un repas pour un pique-nique ou un goûter mais franchement 2 Kimbaps peuvent faire un repas s'ils sont accompagnés de banchans par exemple.

 

 

Dans des algues, on met du riz et des ingrédients (légumes (radis blancs,carottes, épinards ) viande,des œufs, du kimchi, du thon etc…). Puis on roule le tout et on coupe en tranches.

 

Il y a aussi différentes formes de Kimbap. Normalement, le Kimbap est rond, mais on peut aussi faire une forme triangulaire (Samgak Kimbap 삼각김밥 )surtout dans les supérettes mais dans ce cas j'en ai jamais trouvé de végétariens snif !


 

A Busan, le Chungmu Kimbap (충무김밥) est très connu, il s'agit seulement de riz et algues (sans ingrédients) avec du kimchi.


 

Le Jeon ()

파전.jpg

 

C’est une galette frite, parfois même appelée la pizza coréenne.

Comme souvent dans la gastronomie coréenne, la garniture est très diversifiée, allant des fruits de mer (pajeon파전 ) à la galette végétarienne, en passant par le kimchijeon (김치전 ) ( à base de kimchi) . Elle est servie avec un mélange de sauce soja et vinaigrette. C’est un peu plus cher que la moyenne (autour de 10 euros), mais c'est super bon, surtout accompagné de makgeolli.

Keylan jjim (계란찜 )

P1060601.JPG

 

C'est une sorte de grosse omelette mais beaucoup plus aérienne.

Il s'agit souvent d'un plat que l'on sert dans les sul jib (술집) pour accompagner l'alcool mais il est aussi vendu comme plat principal dans certains restaurants.

Il y en avait un près de mon université, pour 5 000wons j'avais un repas délicieux !

P1000637.JPG

 

 

 

Les accompagnements : Banchan(반찬 )

Il en existe de nombreuses sortes, généralement on sert au moins quatre ou cinq différents pour accompagner les plats. Le plus connu est le kimchi(김치 )mais il en existe bien d'autre.

 

Le point positif de ces banchans ( en plus d’être bons) c’est qu'ils sont à volonté.


 

418998_10200621017921309_1951177625_n.jpg
536873_10200959542144203_553865214_n.jpg

 

 

LES KIMCHI 김치

Kimchi / 김치

Kimchi-007.jpg

image saveur du monde

A base de chou chinois.

 

 

 

Chonggak kimchi / 총각김치

A base de gros radis blancs.

 

 

Gat kimchi / 갓김치

got

A base de feuilles de moutarde.

 

 

 

LES NAMUL 나물

Cette catégorie regroupe les banchan composé de toutes sortes de végétaux bouillis, cuit à la vapeur, sautés ou encore marinés qui sont servies froides.

Sigeumchi namul / 시금치나물
29a7941f1a1e52b19cc28d4be462d8a4

A base d' épinards.

 

 

Kong namul / 콩나물

tgrfgrgrgts

A base de pousses de soja.

 

 

Gogumasun namul / 고구마순나물

gogumaa

A base de pousses de patates douces.

 

 

 

Musaengchae / 무생채

8

A base de radis blanc coupé en julienne

 

 

 

LES JORIM 조림

Cette catégorie propose des banchan mijotés dans un bouillon assaisonné.

Yeongeun jorim / 연근조림

포맷변환_연근조림

A base de racine de lotus

 

Dubu jorim / 두부조림

1021286659

A base de tofu

 


 

Sources : wikipedia

http://www.kmc-radio.fr/

http://kimshii.com/

Voir les commentaires

Publié le par Eonni
Publié dans : #Culture, #gastronomie

 

 

Mes prochains articles vont concerner la nourriture coréenne. Plusieurs articles sont nécessaires pour présenter l'abondante gastronomie coréenne. Gastronomie qui fait tout autant partie que les dramas, la musique, les temples de la culture coréenne.

 

Pour vous mettre en appétit, je vais dans un premier temps traiter de la nourriture que l'on peut trouver dans la rue ainsi que les snacks, puis les desserts ou plutôt goûter car les coréens ne sont pas très dessert et enfin les plats principaux et de l'alcool.

 

J'ai hésité à vous faire un exposé sur la nourriture coréenne puis je me suis dis que je préfère parler de mon expérience et montrer que même en étant végétarien (ne) on peut trouver de quoi manger en Corée, alors pas de barbecue coréen dans ces articles !!

 
 
Les snacks de rue

Le bungeoppang (붕어빵)

 

 poisson.JPG

 

Il s'agit d'un pain en forme de poisson garni de pâte de haricots rouge.

 

Il est préparé à base de farine de blé et de farine de riz gluant, et rempli avec de la pâte de haricots rouges.

On peut acheter 5 bungeo-ppangs pour 2 000 wons. On en trouve un peu partout dans les rues de

Séoul.


Une tradition dit que la manière dont on mange un bungeo-ppang dévoile beaucoup sur le caractère de la personne. En effet, si vous mangez d'abord la tête du poisson, vous êtes considéré comme une personne positive et passionnée tandis que ceux qui mangent la queue ont un caractère plus sensible et romantique.

 

En été, il existe une version glace que l'on peut acheter dans les supérettes, qui est également une tuerie.

 poisson 2.JPG

 

Avant mon départ, je ne connaissais pas trop les haricots rouges sucrés mais maintenant je suis fan !!

 


Hoppang (petits pains cuits à la vapeur)

Ce petit pain est préparé à base de farine de blé et généralement rempli avec une pâte de haricots rouges mais d'autres types de garnitures existent comme aux légumes etc. Un hoppang coûte environ 700 ~ 1 000 wons.

 

J'avoue que je suis plus fan des bungeoppand, que je trouve plus originaux et moins lourds.

 


Patates douces (고구마 )et Châtaignes grillées


Ayant déjà beaucoup de châtaignes grillées en hiver dans ma ville, je n'en ai pas mangé par contre j'ai adoré les patates douces chaudes.

Les châtaignes sont vendues dans des sacs en papier entre 2 000 à 3 000 wons ( rien à voir avec les prix français !!! )


Les patates douces quant à elles sont cuites dans les rues dans un grand four en fer et les prix varient en fonction de la taille ( environ 2 000 wons pour 3 patates douces).

J'adore leur petit goût sucré !!On en trouve des vendeurs à la sortie des stations de métro et des écoles.


Tteokbokki (떡볶이 )


Le Tteokbokki plus qu'un plat, un coup de foudre !

C'est l’un des plats les plus célèbres en Corée,c'est à la fois piquant et sucré ( même si à première vue on ressent surtout le côté piquant!). Ils sont préparés à base de gâteau de riz ()avec une sauce épicée.

 

On peut trouver des marchands de Tteokbokki dans beaucoup de rues à Séoul, surtout dans les quartiers de Myeong-dong et Jongno. Une barquette coûte environ entre 2 500 et 3 000 wons.

 

J'avais la chance d'avoir un vendeur près de ma goshiwons et souvent avec mon amie on en achetait puis on allait directement nos chambres et dramas ou un petit verre de bière.

 

Bon j'avoue, que dans les Tteokbokkis on trouve également des eomuks (어묵 ) (pâte de poisson bouillie) mais mes amis étaient toujours ravie de les manger pour moi !!! D'ailleurs dans les stands de Tteokbokki vous trouverez aussi des kkochi Eomuk qui sont des croquettes de poisson en brochette.

 

toekbokki.jpg

 

Hotteok (호떡)

 

Je pense que c'est mon snack préféré. Qu'est ce que j'ai pu en manger durant l'hiver !!

 

Le hotteok est préparé avec de la farine de riz gluant, entourée ensuite avec une pâte sucrée avec des noisettes, de la cannelle, du sucre et des cacahuètes puis ensuite frit dans de l’huile. Il faut compter environ entre 700 et 1000 KRW pour un Hotteok.

 

 호떡.jpg

 

Keylan bang (계란빵 )

 

Ce sont des pains aux œufs.

On peut en acheter en hiver dans différents snacks de rue.

 계란빵.png

 

Snacks divers

 

Pour les gourmand (e) s, ne pensez pas trouver une tablette de chocolat digne de ce nom en Corée par contre vous pouvez trouvez des snacks plutôt sympas aussi bien salées que sucrés.

 

On en trouve partout et vraiment par cher.

 

Ci dessous mes préférés :

 

Pepero 빼빼로

Il y en a pour tous les goûts ( chocolat, amandes, melon...). Saviez-vous qu'il existe même un pepero day (빼빼로데이 ) en Corée le 11 novembre.

 pepero 2.JPG
pepero 3.JPG
pepero.jpg

 

Ils sont à base de tofu et de graines.

 

tofu 2.JPG
tofu.jpg

 

Oréo moitié chocolat-moitié beurre de cacao.

oreo.jpg

 

Une institution en Corée

 pie.jpg

 

 

Gâteau à la noix de coco

coco.jpg

 

 

Voici un petit site sympa qui propose des recettes coréennes : kimshii

 

 


Source:office de tourisme coréen

Voir les commentaires

Publié le par Eonni

Cet article ne sera pas très joyeux mais je considère qu'il fait aussi partie de l'expérience et je vous avoue qu'avant mon départ, je n'étais pas au courant.

 

En effet, on programme son séjour (souvent des mois à l'avance) dans la joie et la bonne humeur, tout excité à l'idée de réaliser pour certain (e) un rêve, on vit une expérience riche en émotions (tous les jours ou presque, on découvre des nouvelles choses que ce soit au niveau des paysages, de la nourriture, on rencontre des personnes d'horizon différent etc.) sans vraiment penser au retour et comment cela va se passer.

 

Néanmoins cela dépend également dans quel cadre vous êtes partie en Corée (échange universitaire, pour aller étudier le coréen etc), dans cet article je vais parler de mon histoire, mon ressentie mais également ce que des personnes qui étaient dans la même situation que moi ont vécu.

 

Pour un petit rappel des faits, je suis partie en Corée pendant un an pour apprendre le coréen à l'université par mes propres moyens à la fin d'un CDD.

 

Bien-sûr au premier abord, on est super heureux (se) de rentrer revoir sa famille, ses amis, remanger français etc mais une fois les premières réjouissances passées un petit malaise s'installe.

 

 

  • Retour au français

Cela peut paraître idiot mais le retour au français ne se fait pas si facilement.

En effet, pendant un an je n'ai parlé qu'anglais (surtout au début) ou coréen. J'avais des amis français certes mais même entre nous soit en parlaient en anglais soit en coréen surtout si nous sortions en groupe.

Et même si nous parlions en français nous ajoutions toujours un ou deux mots coréens dans la phrase.

Les seules discutions purement en français étaient via skype avec la famille ou les amis restaient en France.

 

Du coup, il faut se réhabituer à parler français tout le temps et éviter le « bilingual », le fameux « j'ai le mot en coréen ou en anglais mais plus en français » sous peine de passer pour un (e) snob. Malheureusement cela arrive souvent quand on ne pratique pas une langue même si c'est sa langue maternelle.

 

Le coréen a également beaucoup d'onomatopées (comme en France d'ailleurs), mots que l'on apprend très vite et que l'on utilise souvent (surtout si vous regardez des dramas), en Corée dire « omo » « aiego »... ne pose pas de problème en France par contre on vous regarde de travers.

 

Mes amies japonaises m'ont raconté la même chose lors de leur retour au Japon même si au niveau culturel cela est plus proche que la notre, on leur faisait des remarques sur leur japonais-coréanisé (ce mot n’existe pas mais je trouve que cela reflète bien la situation:-) ).

 

 

  • Décalage avec les français

Plusieurs décalages peuvent apparaître. Déjà on ressent un décalage entre les personnes qui sont déjà parties à l'étranger et ceux qui ont toujours habitées en France, elles ne comprennent pas à quel point la Corée peut nous manquer, on est de retour en France, on devrait être content.

 

Décalage aussi entre les amis qui ont continué leur vie et vous qui devait tout recommencer (même si on a vécu qu'un an à l'étranger on peut ressentir cette situation). Les personnes qui partent pour un échange universitaire doivent moins ressentir cela car la routine des cours et la plupart des amis sont aussi parties à l'étranger.

 

Pour ma part, je suis rentrée sans avoir de projet précis (mise à part chercher un boulot), je me suis donc retrouvée au chômage et mes amis français avaient un boulot, certains avaient même acheté une maison, s'étaient mariés, avaient eu des enfants etc (en un an beaucoup de choses peuvent se passer). J'avais quitté une vie trépidante d'étudiante séoulite pour un dur retour à la réalité.

 

On ressent également un décalage culturel (ciné, TV, musique etc.), bon je l'avoue ce décalage je l'avais déjà avant de partir en Corée car je suis plus dramas que séries TV américaines ou autres et niveaux musiques, j'écoute plus de musiques asiatiques qu'américaines ou françaises.

 

 

  • Retour au calme ( trop calme!!)

La Corée est le pays du pali pali ( 빨리빨리 ) tout , tout de suite (et souvent avec le sourire en plus),les magasins ouverts non stop etc.. . N'habitant pas à Paris, j'ai dû également me réhabituer aux magasins fermant tôt et non ouverts le dimanche.  Fini le Starbucks et les cafés que l'on peut apporter partout (petit à petit cela devient à la mode et même dans ma ville, les cafés à emporter commencent à fleurir !).

Et rebonjour l'administration française et ces lourdeurs !!! (c'est vrai aussi que l’inscription à pôle emploi n'aide pas à aimer l'administration française:-) ).

 

 

 

  • La mode

En Corée, j'avais acheté pas mal de vêtements en me disant que la plupart je ne pourrais pas les remettre à mon retour et j'ai été surprise en rentrant de voir que la mode coréenne étaient petit à petit arrivée en France.

Néanmoins on n'a tout de même le droit à des petites remarques du style : « ah ça, ça vient de Corée cela se voit au niveau style » ou « cette jupe est un peu courte pour la France, tu ne trouves pas ? ». Le pire c'est que je trouvais la mode française moins sympa et plus cher donc je ne voulais pas acheter. D'ailleurs je continue à acheter mes vêtements en ligne dans des magasins asiatiques ou dans des chaînes genre Uniqlo.

 

Certaines de mes amies ont même donné leur vêtements achetés en Corée car immettable en France.

 

J'avoue que certains vêtements sont devenus des tenues pour traîner à la maison ou finis en pyjamas.

 

Un autre inconvénient est le fait que j'avais perdu pas mal de poids durant mon séjour (nourriture épicée qui coupe la faim, peu de chocolat, fromage etc) du coup retour de bâton en rentrant et certains vêtements sont maintenant trop petits :- (

 

Voir les commentaires

Publié le par Eonni
Publié dans : #Tourisme

Je voulais faire un petit point sur les différents quartiers de Séoul pour ceux souhaitant se rendre dans la capitale.

 

Séoul est divisé en 25 arrondissements ( appelés gu (구) ), qui sont eux-mêmes composés de quartiers (appelés dong (동) ), comparable à une petite ville. Je ne vais pas décrire tous les arrondissements, j'ai plutôt sélectionné les grands quartiers de Séoul qui peuvent vous être utiles:

 

  • Seodaemun-gu (서대문= La grande porte de l'Ouest) avec comme quartiers célèbres :Hongdae (홍대), Sinchon (신촌) et Ewha (이화) . Ceux qui ont lu mes articles précédents, savent que j'ai habité à 신촌 pendant un an. Ce sont des quartiers étudiants mêlant magasins, bars, clubs et restaurants pas chers,aussi bien animés le jour que la nuit. Beaucoup d'étrangers sont présents à Hongdae.

 

Comment s'y rendre :

 

  • Métro :

- Ligne 2 : stations : 홍대입구 (Hongdae), 신촌 ( Sinchon) et 이대 ( Université des femmes Ewha) .

Vous trouverez également la prison de Seodaemun (서대문형무소) aujourd'hui reconvertie en musée. Ce musée est très interactif avec différentes reconstitutions de la prison pendant la période de colonisation japonaise (cellules, vie en prison, salles de torture, tours de guet, site d'exécution), un monument d'hommage aux martyrs... L'ambiance est tendue dans cette prison et j’étais étonnée de voir pleins de couples en rendez-vous dans ce lieu.

P1010718.JPG

 

  • Jung-gu ( 중구 = Le centre) – C'est le centre de Séoul (la mairie de Séoul, gare de Séoul...), alliant aussi bien tradition ( avec la porte de Namdaemun 남대문 (mais également son marché réputé 남대문시장) et le palais de Deoksugung 덕수궁 ) et modernité avec notamment le quartier de Myeongdong (명동 Welcome to the shopping area !!). Néanmoins, je tiens à vous prévenir que les prix à Myeongdong sont légèrement plus chers aussi bien au niveau des vêtements que des produits de beauté mais le côté pratique c'est que toutes les grandes marques y sont regroupées dans la même zone.

  •  

Comment s'y rendre :

  • Métro :

    - Station Euljiro 1-gu de la ligne 2 du métro (sortie 5), 10 min de marche
    - Station Myeongdong de la ligne 4 du métro (sortie 5, 6, 7 ou 8), 5 minutes de marche.

 

  • Bus : descendre à l’arrêt Myeongdong.
    - Bus vert: n°. 7011
    - Bus bleu: n°. 104, 105, 421, 463, 507, 604
    - Bus Express: No. 1005-1, 1150, 5000, 5005, 5007, 5500, 5500-1, 5500-2, 8800, 9000, 9001, 9003, 9007
    - Bus rouge: No. M4101, M4102, M4108
    - Airport Bus: No. 6001, 6015

P1000084.JPG

 

  • Jongno-gu (종로) – c'est l'arrondissement historique par excellence, vous trouverez la plupart des palais impériaux (comme Gyeongbokgung (경복궁 ) mais également la célèbre rivière de Cheonggyecheon (청계천 :comment s'y rendre : Station City Hall de la ligne 1 ou 2 du métro (sortie #4), Marcher 2-3 minutes) mais également le quartier Insadong (인사동) célèbre pour ces boutiques et restaurants traditionnels autour de la rue principale Insadong-gil (인사동길) ainsi que son magnifique temple Jogyesa (조계사). Vous pouvez également essayer des Hanbok (한복 vêtement traditionnel coréen) et repartir avec une petite photo souvenir !

    Si vous souhaitez acheter des souvenirs typiquement coréens, c'est dans ce quartier qu’il faut se rendre.

 

Comment s'y rendre :

  • Métro :

    - Station Jonggak (종각) de la ligne 1 du métro, puis 5 minutes à pied
    - Station Jongno (
    종로) 3-ga de la ligne 1 du métro, puis 5 minutes à pied
    - Station Anguk (
    안국), de la ligne 3 du métro, 3 minutes à pied.

 

  • Bus :
    - Destination de la station Anguk : 1012, 7025, 109,151,162, 171, 172, 272, 601

 

Les différents quartiers de Séoul
Les différents quartiers de Séoul
Les différents quartiers de Séoul
Les différents quartiers de Séoul
  • Gangnam-gu (강남 =Au sud du fleuve ) – C'est l'arrondissement le plus cher de la capitale, il regorge de restaurants, hôtels , clubs et magasins de luxe. Très fréquenté pour les hommes d'affaires. Vous trouverez également un grand nombre de cliniques de chirurgie plastique, le centre commercial COEX avec son immense aquarium (minimum deux heures de visite), des grandes salles de multiplexes et de nombreuses boutiques et restaurants (pour s'y rendre bus bleus n°143, 146, 301, 341, 342, 360, 362, 363, 401, 442, 640, 730, arrêt Samsung (삼성역) ou le métro: ligne n° 2, arrêt Samseong, sorties 5 et 6). Non loin du COEX se trouve le temple Bongensa (un de mes temples préférés à Séou: les temples à Séoul). Le contraste entre se temple zen niché entre les buildings de Gangnam est un spectacle saisissant et magnifique.

 

Comment s'y rendre :

  • Métro :

    - Station Gangnam de la ligne 2 du métro.

 

 

 

  • Yongsan-gu (용산) – Dans cet arrondissement, se trouve le quartier des étrangers le fameux Itaewon (이태원). Quartier où l'on trouve de tout, restaurants et alimentations du monde entier. Les prix sont relativement plus chers que d'autres puisque la plupart des produits sont importés. Les nuits sont mouvementées grâce à leur différents clubs et bars. Ce quartier est très pratique pour les étrangers surtout s'ils ne parlent pas coréen ou qu’ils ont des régimes alimentaires spéciaux. Dans ce quartier se trouve également une grande mosquée avec un petit quartier musulman.

 

Comment s'y rendre :

  • Métro :

- Station Itaewon (Office de tourisme à l'intérieur de la station)de la ligne 6 du Métro, Sortie 1,2,3 ou 4.

 

 

 

  • Hyehwa (혜화) – C'est le quartier “artistique” de Séoul avec de nombreux théâtres. C'est mon quartier coup de cœur car on peut se balader dans les rues et voir des sculptures, dessins un peu partout et l'ambiance est vraiment bon enfant. On y trouve également de nombreux restaurants, bars et boutiques à prix plus qu'abordables étant donné qu'il s'agit également d'un quartier étudiant.

 

Comment s'y rendre :

  • Métro :

- Station Hyehwa de la ligne 4 du métro.

Les différents quartiers de SéoulLes différents quartiers de SéoulLes différents quartiers de Séoul
  • Seocho-gu (서초) : le dernier que je vous présente est le quartier français de Séoul (Seorae Maeul (서래마을) « frenchtown » ok jeu de mot pourri:-) ). Le lycée français se trouve dans ce quartier et par conséquent beaucoup de personnes de la communauté française y habitent. Ils organisent parfois des événements nous rappelant notre douce France comme un marché de Noël en décembre.

Je l'avoue en un an à Séoul, je ne suis jamais allée dans ce quartier, peut-être par peur de nostalgie ou justement la France ne me manquait pas vraiment, donc pas de nécessité de retour à la source. Il est vrai aussi que ce quartier est un peu moins facile d’accès par les transports en commun.

 

Comment s'y rendre :

  • Bus :

- bus vert numéro 13 depuis les stations de métro Chongshin University (ligne 4, ligne 7) , Seocho (ligne 2) ou Bangbae (ligne 2).


Source: Wikitravel

 

Instagram :https://www.instagram.com/lesconseilsdeonni/

Voir les commentaires

Publié le par Eonni
Publié dans : #Culture

 


 

Comme dans chaque pays, la Corée du Sud a ces propres légendes et superstitions. Nous avons eu d'ailleurs un cours sur ces superstitions à l’université et j'ai trouvé cela très intéressant d'étudier les superstitions coréennes mais également celle de mes camarades de classe (japonaises, taïwanaises etc.) .

Dans cet article, je vais vous présenter quelqu'une de ces superstitions.


 

Ceux en rapport avec la mort (oui je sais, ce n'est pas très joyeux!!!)

  • Écriture rouge : il ne faut pas écrire le nom de quelqu'un ou son propre nom à l’encre rouge c’est un usage réservé aux défunts.

 

  • Chiffre 4 : il n'y pas d'étage 4 car au niveau prononciation le chiffre 4 est la même que le mot "mort" (사 – Sa). Par conséquent, dans la plupart des appartements, hôtels, ou encore hôpitaux, il n'y a pas de chambre n° 4 et dans les ascenseurs, l'étage 4 est remplacé par un F de four en anglais.

 

  • La mort par ventilateur : une légende veut qui ne faut pas dormir avec un ventilateur allumé. En effet, si vous laissez le ventilateur tourner en laissant la porte et les fenêtres fermées, vous pourriez mourir de froid ou de suffocation. C'est pour cela que les entreprises fabriquant des ventilateurs ont installé des minuteurs afin qu'ils ne tournent pas toute la nuit.

 

 

Ceux en rapport avec les couples :

  • Le chemin de Deoksugung (덕수궁) : "Si un couple se balade main dans la main aux alentours de ce chemin, situé à l’extérieur du mur de Deoksugung, il est destiné à rompre". Historiquement, la Cour Familiale de Séoul étant située au bout de ce chemin, les couples mariés voulant divorcer devaient le suivre ensemble.

  • Donner des chaussures en cadeau: il ne faut pas offrir de chaussures à son/sa petit(e) ami(e), sinon il ou elle s’éloignera de vous ou vous trompera.

  • Les ailes de poulet : le mot 바람 (Baram) signifie "liaison" et "vent" : une épouse ne devrait donc jamais cuisiner des ailes de poulet, sous peine de le voir son mari "s’envoler" ailleurs.

 

  • La différence d’âge : si vous vous mariez avec quelqu’un qui a 5 ans de plus ou de moins que vous, vous vous disputerez tous les jours mais vous ne divorcerez jamais. Si vous vous mariez avec quelqu’un qui a 6 ans de plus ou de moins, vous vivrez heureux mais vous vivrez comme des mendiants.

 

 

Ceux en rapports aux études :

 

  • Les examens sont très importants en Corée surtout l'examen d'entrée à l'université et diverses superstitions y sont affiliées. En effet, il faut éviter de manger des aliments gras, comme la soupe d’algues (미역국) ou les ramyeons (라면). La superstition veut que ces plats vont huiler le cerveau et tout ce que l'étudiant a étudié glissera hors de sa tête.

     

  • Heureusement, il existe également des aliments aidant comme les aliments qui collent comme les gâteaux de riz gluants (찹쌀떡) ou des yeots (엿 : nougat coréen). Dans ce cas, les connaissances se colleront dans sa tête et son stylo se collera à sa main.

     

  • Il ne faut pas se laver les cheveux à l'approche d'un examen. En effet, les coréens pensent que s’ils se lavent les cheveux, leur mémoire sera lavée par l’eau.

 

 

Ceux en rapport à la société :

 

  • Le déménagement : il en existe plusieurs.

    • Il faut choisir le jour du déménagement avec attention. C'est à dire déménager un 손없는날 (un jour sans mauvais esprits), afin qu'ils ne suivent pas la personne qui démange jusqu'à sa nouvelle maison. On peut d'ailleurs trouver des calendriers précisant les bons selon le mois.

    • Il ne faut pas faire le ménage avant de quitter les lieux car les esprits devineront que la personne part et ils la suivront.

       

  • Après l'accouchement, une femme ne devrait pas prendre de bain ou de douche dans les 30 jours suivant l’accouchement ni sortir durant les 100 jours après l’accouchement excepté pour les visites chez le médecin pour ne pas attraper froid. En effet, les coréens pensent que si une femme attrape froid après son accouchement, le froid ira dans ses os et ceci l’affectera toute sa vie.

     

  • Agiter les jambes : une superstition coréenne veut qu'une personne qui agite ces jambes par stress ou nervosité par exemple fera fuir son argent, porte malheur. Cette superstition provient de la médecine orientale, on pense que trembler des jambes annonce que l'on aura des problèmes de circulation sanguine et d'estomac.

  • Les rêves : Si vous rêvez d’un cochon, vous aurez beaucoup de chance dans la vie, gagner au loto par exemple. Autrefois, on sacrifiait un cochon aux esprits des croyances chamaniques. C'est pourquoi le cochon est un symbole porte-bonheur.


 

Et vous connaissez-vous d'autres superstitions coréennes ?

 

Source :superstitions

Voir les commentaires

Publié le par Eonni
Publié dans : #Culture


 


 

Ceux qui regardent les dramas ou tout simplement s'intéressent à la culture coréenne savent la plupart de ces règles mais j'ai pensé qu'un petit rappel ne ferait pas de mal !

Pour écrire cet article, je me suis basée sur le livre «한국 문화 » et sur mon expérience personnelle.
 

A table

 

  • Éviter de planter vos baguettes dans le riz (cela évoque les bâtons d’encens dans les funérailles).

  • Utilisez votre cuillère pour le riz (oui à la différence du Japon, en Corée on mange le riz avec une cuillère, ce qui est bien plus facile) et la soupe.

  • On ne tient pas son bol à la main (ce n'est pas la nourriture qui vient à vous mais vous qui allez vers la nourriture).

  • Après le repas, replacez votre cuillère et vos baguettes à la place où elles étaient au départ. Pliez votre serviette et déposez-la sur la table.

  • Surtout ne vous mouchez pas à table (ni en public d’ailleurs) par contre vous pouvez renifler à votre aise !

  • Pendant le repas, ne déposez pas les déchets de nourriture sur la table. Il faut les envelopper dans une serviette en papier et les jeter dans un endroit prévu à cet effet.

  • Demandez à votre voisin de vous passer un plat éloigné et évitez de tendre votre bras trop loin.

  • Devant une personne plus âgée ou un supérieur hiérarchique, il faut attendre que la personne la plus âgée commence à manger et attendre qu'elle ait fini.

  • En revanche, faire du bruit à table ne pose aucun problème.

Table.jpg

 

 

L’alcool

 

 

L'alcool une institution « sacrée » en Corée !

 

  • On ne se sert jamais soi-même de l’alcool. Il faut d'abord servir les personnes les plus âgées et attendre d’être servi.

  • Il faut tenir son verre à 2 mains lorsque l'on vous sert et tenir le verre de la main droite et de verser avec la main gauche quand on verse de l’alcool à un aîné. Cette tradition remonte à l’époque des Hanboks, où les manches longues ne devaient pas traîner dans la nourriture, on les retenait donc avec la main sous le poignet.

  • Devant une personne plus âgée ou un supérieur hiérarchique, ne buvez pas de l’alcool en le regardant dans les yeux. Détournez votre tête. Je constate que même la jeune génération (en âge de boire cela va de soi !) pratique toujours cette règle même entre amis.

  • Lors d'une fête, il est de coutume de ne pas laisser l'un de ces amis avec un verre vide, c'est pour cela que je laissais toujours un peu d'alcool pour éviter de me retrouver avec un verre rempli.

 

Alcool.jpg

 

Présentations

 

  • Dois-je le rappeler ? Pour se saluer on ne se fait pas la bise mais on incline légèrement la tête. De même pour remercier ou pour dire au revoir. Entre hommes, on vous tendra de plus en plus souvent la main. Si vous voulez saluer en mode très poli, vous pouvez placer vos mains sur votre ventre, la main gauche sur la droite pour les hommes, la droite sur la gauche pour les femmes et vous incliner mais bon cette salutation doit être pour les grandes occasions. D'ailleurs par la suite entre amis français on ne se faisait plus la bise pour se dire bonjour, ce qui surprenait les coréens d'ailleurs !

  • En France, on utilise souvent le mot « merci » mais en Corée, trop remercier son interlocuteur est impoli (il peut se sentir gêner). D'ailleurs ils utilisent rarement voir jamais "de rien" ou "avec plaisir".

  • Comment vous adresser à un coréen ? : cela dépend de la relation avec la personne

    • au 1er abord vous pouvez utiliser le prénom de la personne + ssi (), d'ailleurs c'est comme cela que l'on apprend en cours pour discuter avec ces camarades.
    • Si la personne est plus âgées oppa/ eonni/nouna/ hyung (오빠/ 언니/ 누나/ ).
    • Si la personne est supérieure hiérarchiquement, les formes sont de rigueur, c’est le nom de famille + dénomination du poste par exemple Kim sajangnim (사장님) = Président KIM.
    • Si la personne a le même âge, vous pouvez lui demander si cela la dérange que vous l’appeliez par son prénom
    • Si la personne est plus jeune, vous êtes libre.
  • Ne regardez pas la personne que vous saluez dans les yeux, c'est un signe de défi mais également lorsque vous lui parlez.

présentation 2.jpg
présentation 3.jpg
Présentation.jpg

 

 

Relations avec les autres

 

  • Quand vous donnez ou recevez quelque chose que ce soit de l'argent, un cadeau, une carte de visite etc., il faut le prendre à deux mains ou une main sous le coude de l’autre.

  • Il ne faut pas non plus offrir le cadeau devant la personne qui vous l'a offert mais attendre de le faire chez soi tranquillement sauf si bien sûr on vous demande expressément de l’offrir.

  • Éviter toutes formes de conflits, une diplomatie subtile vaut mieux que de s'énerver.

  • Si l'on vous tend une carte de visite, il faut prendre le temps de la lire avant de la ranger pour ne pas offenser votre interlocuteur.

relation.jpg

 

 

En société

 

  • Évitez de fumer en présence d’un aîné surtout si vous êtes une femme évitez de fumer tout court.

  • Si vous êtes malades, comme je l'ai déjà mentionné, il ne faut pas se moucher en public et si possible porter un masque. Cela me rappelle une petite anecdote : je pensais à tort qu'en tant qu'étrangère cela ne me concernait pas et j’étais venue malade à l'école sans masque, une camarade m'en tant un, je décline poliment en disant que j'en ai pas besoin, elle insiste fortement du coup je l'ai mis. Après je suis allée acheter un réserve. Les masques en papier ne sont vraiment pas chers mais pas très pratiques quand on porte des lunettes.

  • Éviter les démonstrations de sentiments en public : comme s'embrasser ou rire trop fort. Il ne faut pas confondre les quartiers de Hongdae ou Sinchon avec le reste de Séoul ou de la Corée en général, ce qui peut paraître tolérer dans ces quartiers ne l'est pas forcément dans les autres, faites attentions.

société.jpg

 

Á la maison

 

  • Avant de rentrer dans une maison, il faut enlever vos chaussures mais également dans les restaurants traditionnels, alors pensez à éviter les chaussettes à trou si vous êtes invité !

  • Si on vous offre à boire, il n'est pas poli de refuser.

Maison.jpg

 

Dans le métro

 

  • Au début et à la fin de chaque wagon se trouvent des places réservées aux personnes âgées, il ne faut pas s'y asseoir même si la rame est pleine et qu'il n'y a pas des personnes âgées dans le coin.
  • Laisser votre place aux femmes enceintes et aux personnes âgées ( comme en France d’ailleurs!).

 

Quelques points communs avec la France

 

  • Dans la rue, il ne faut rien jeter.
  • Ne montrez pas les gens du doigt. Faites-le avec la main ouverte. Ce sont les animaux ou les objets que l’on désigne du doigt.

 

 

Impolitesses pour nous normal pour eux !

 

  • Traîner des pieds n’a aucune signification (ni de fatigue, ni de paresse) beaucoup de coréens traînent des pieds.
  • Afin de se positionner par rapport à vous (le respect de la position sociale est très important), un coréen que vous rencontrez pour la 1ere fois va vous poser des questions qui peuvent nous paraître indiscrètes pour nous comme votre âge, si vous êtes marié(e), combien vous avez d’enfants, combien vous gagnez par mois, votre profession.... Cela lui permettra d’adapter son langage.
  • Porter des shorts ou des jupes très courtes ne pose pas de problème par contre éviter les décolletés qui sont juger vulgaire.
  • Il n'est pas impoli de ne pas tenir les portes aux personnes ou de bousculer quelqu'un sans s'excuser (surtout les ajummas courant pour aller s’asseoir dans le métro).
  • Il n'est pas non plus impolie de se racler la gorge et de cracher, que ce soit pour les hommes ou pour les femmes, notamment dans la rue. Pour ma part, j'ai toujours eu un petit souci avec cela !!

 

Voilà un petit aperçu des règles de vie à la coréenne, je suis sûre qu'il y en a d'autres mais je ne les connais pas tous.

N’oubliez pas en tant qu'étrangers vous représentez votre pays et respecter un minimum les règles du pays qui vous accueil permettra de garder une bonne image de notre pays auprès des habitants du Matin Calme !!

 

Sources:

- livre «생활 속 한국 문화 77 »

-https://www.macoree.com/

 

Instagram :https://www.instagram.com/lesconseilsdeonni/

 

Voir les commentaires

1 2 > >>

Articles récents

Hébergé par Overblog