Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Les conseils d'eonni

Les conseils d'eonni

Petit blog sans prétention sur la vie pratique en Corée du Sud et en Chine!

vie pratique

Publié le par Eonni
Publié dans : #Vie pratique
Scanner les documents importants

Avant de partir, il peut être utile de scanner ou de prendre en photo les documents importants. On ne sait jamais quel document on va avoir besoin. J’avais oublié de prendre un document et du coup, on a dû me l’envoyer de France et en conséquence bonjour le stress.

Il existe des applications pour scanner les documents où vous pouvez scanner quelques documents gratuitement (7-applications-pour-scanner-des-documents/ )

 
L’Occitane

C’est une marque très célèbre en Asie et très onéreuse. Il y a même des « Occitane café ».

Vous pouvez acheter quelques crèmes, des petits formats etc. qui seront d’excellents cadeaux.

En effet, en Asie cette marque est un véritable luxe et offrir de tels produits produira toujours son petit effet !

Le rituel des cadeaux est très important en Chine et en Corée du Sud ( au Japon aussi mais c’est une autre histoire).

Les indispensables à prendre avant de partir vivre en Corée du Sud ou en Chine
Des serviettes hygiéniques

Les tampons ne sont très courants et les serviettes hygiéniques sont très épaisses ce qui peut être un peu déroutant.

Prévoyez quelques paquets en provision. Après mon séjour en Corée, j’ai opté pour les serviettes réutilisables pour être tranquille.

 

 

Des déodorants

Il y a très peu de déodorants sur les marchés coréen et chinois ou ils sont assez chers car souvent ce sont des marques exportées. Ce n’est pas un produit très utilisé ici du coup ce n’est pas très répandu.

Alors si vous êtes un ou une adapte des déodorants, prenez-en plusieurs d’avance. Attention néanmoins les déodorants sprays ne sont pas l’idéal pour voyager préféré les sticks.

 

 

Shampooing, gel douche

Les produits cosmétiques coréens sont réputés et d’excellents qualités, je n’utilise d’ailleurs que ces produits ( attention toutefois aux produits blanchissants).

Mais pour les shampoings et les gels douche, c’est une autre histoire. Ayant une peau assez sensible, les marques chinoises et coréennes sont très concentrées ce qui peut être une catastrophe pour vos cheveux et/ou votre peau.

Certes vous pouvez trouver des produits français mais comme tout produit d’importation, ils sont très chers.

 

 

Une grande serviette

Alors là, je ne m’y attendais pas mais les très grandes serviettes sont difficiles à trouver. Ainsi n’oubliez pas votre serviette préférée !

En revanche, si vous aimez les choses mignonnes alors là vous allez être servi !

 

 

Un VPN ( seulement pour la Chine)

Comme je l’ai déjà mentionné, certains sites ne sont pas autorisés en Chine et en conséquence il est nécessaire d’avoir un VPN pour avoir accéder à Google, Facebook, Twitter, Instagram, etc.

Les VPNs gratuits ne sont pas assez puissants, il faudra souscrire à un VPN payant. Le fameux Nordvpn ne fonctionne pas très bien ici. Pour ma part, j’utilise Astrill, après il en existe d’autres.

Voir les commentaires

Publié le par Eonni
Publié dans : #Vie pratique

 

 

  1. Le manque de chauffage

 

En France, on a les radiateurs, en Corée, on a le chauffage au sol, en Chine, on a.... les climatiseurs.

Je suis arrivée en Chine en décembre et quelle ne fut pas ma surprise quand j’ai découvert les clims réversibles c’est-à- dire envoyant un air froid en été et un air chaud en hiver.

En fait, dans le Nord de la Chine, il y a des radiateurs mais pas de clims et dans le Sud c’est l’inverse, il y a des clims mais pas de radiateurs. Si je fais un bref résumé du climat en Chine (le pays est tellement grand qu’il existe plusieurs climats), dans le Sud Est, c’est un climat subtropical humide (chaud et humide) et dans le Nord est continental humide (hiver très froid) et donc il a été décidé cette séparation entre le Nord et le Sud en matière de chauffage. Le problème c’est que j’habite à la limite de cette frontière invisible et s’il est vrai que j’apprécie grandement la clim en été, en hiver le chauffage me manque car dans ma ville, on peut également avoir de la neige et même des températures négatives et surtout l’humidité n’aide pas.

Le problème de la clim réversible c’est le décalage de températures entre le haut de ton corps et le bas de ton corps (chaud en haut, froid en bas). Là où je travaille ils ont des clims de compétition permettant de ne pas avoir froid mais dans les anciennes maisons ou appartements les clims seules n’aident pas à avoir chaud.

Il est tout à fait possible d’acheter des radiateurs d’appoint mais en Chine , ils ont développé toute une gamme d’accessoires pour combattre le froid chez soi, la couette électrique chauffante, le chauffe pieds/mains électrique mais surtout le pyjama molletonné que beaucoup utilisent également pour sortir car en effet pourquoi changer de tenue pour aller faire ses courses :-)

Les choses surprenantes en Chine  Les choses surprenantes en Chine  Les choses surprenantes en Chine

 

  1. Le séchage des vêtements

 

En France, on sèche son linge chez soi, sur le balcon, dans le jardin etc... Ici on a le niveau supérieur, dans la cour. En effet, pourquoi s’embêter à faire sécher son linge chez soi alors que dehors cela va plus vite et cela évite les problèmes d’humidité. Il est vrai aussi que pour beaucoup c’est aussi une question de place.

Et parfois d'autres choses !

Les choses surprenantes en Chine  Les choses surprenantes en Chine
Les choses surprenantes en Chine  Les choses surprenantes en Chine

 

  1. Les toilettes

 

Il existe encore beaucoup de restaurants ou de cafés n’ayant pas de toilettes ce qui peut paraître improbable pour nous mais en revanche il existe énormément de toilettes publiques. Dans la plupart des cas, elles sont propres, bien entretenues et gratuites et  à chaque station de métro, vous pouvez également en trouver.

Les petites particularités, ce sont des toilettes à la turque (bonjour les squattes), il n’y a pas de papier donc il faut prévoir et comme en Corée, on ne jette pas le papier dans les toilettes mais dans une petite corbeille à côté.

Dans les grands centres commerciaux, vous pouvez trouver des toilettes occidentales à côté des autres.

Il existe encore des toilettes publiques “anciennes générations” et c’est une expérience un peu particulière !

Pour la petite anecdote, j’avais une coupure d’eau chez moi en raison de travaux publics coupant ainsi l’eau dans plusieurs immeubles pendant plusieurs jours. Je demande à ma gardienne ce que je dois faire, elle me dit de ne pas m’inquiéter l’eau va revenir dans quelques jours une fois les travaux finis et qu’il y a les toilettes publiques du quartier, me voilà complètement rassurée !

Les choses surprenantes en Chine  Les choses surprenantes en Chine

 

  1. Les transports

 

Il existe de nombreuses compagnies de vélos collectifs (ofo, alipay etc) permettant via un abonnement mensuel ou à chaque utilisation d’emprunter un vélo, c’est le principe du vélib mais au niveau chinois c’est-à-dire gigantesque. Il n’est pas rare à la sortie du métro de trouver des centaines de vélos à dispositions de différents couleurs en fonction des compagnies et le coût est dérisoire ( 18 yuans soit 2,3 euros par mois).En conséquence, beaucoup de personnes utilisent ce mode de transports pour des voyages cours comme par exemple de la maison à la station de métro pour éviter la circulation automobile, il y a donc énormément de pistes cyclables ( certaines pourraient être comparées à des routes tellement elles sont larges). La petite particularité c’est que ces pistes sont également utilisées par les scooters ou les sortes de petites mobylettes également très précisés par les Chinois.

Cette cohabitation rend le trajet un peu plus sportif car il faut faire très attention - le klaxon ici sert à prévenir que l’on arrive donc vous entendrez beaucoup de klaxons mais c’est également pratique quand vous êtes à vélo sans rétro ou quand vous prévenez les piétons. Mais c’est également le moment de voir des transports atypiques qui me font toujours sourire. Rouler en Chine à vélo dans les villes est un moyen pour se déplacer très sympathique étant donné qu’il y a de longues avenues en ligne droite mais également un peu risqué donc faites attention!

Les choses surprenantes en Chine  Les choses surprenantes en Chine
Les choses surprenantes en Chine  Les choses surprenantes en Chine

Voir les commentaires

Publié le par Eonni
Publié dans : #Vie pratique

WeChat (chinois : 微信 ; pinyin : wēixìn)

Les applications indispensables en Chine ( sans VPN)

WeChat est une application permettant :

  • L’envoi de messages instantanés.
  • Appels et vidéos.
  • Moments : sorte de microblog permettant de poster dans un message quelques images et des textes courts et où des amis peuvent commenter et aimer.
  • Paiements via WeChat pay.
  • Lecture des codes QR beaucoup utilisés en Chine pour payer, commander, créer de nouveaux contacts.
  • Personnes à proximité : permet de trouver des personnes à proximité comme son nom l’indique. Cette fonction peut aussi faire office de site de rencontre.
  • Des jeux.

L’application est bien sûr contrôlée donc il faut faire attention (éviter les sujets tabous)  mais elle est indispensable en Chine aussi bien dans sa vie professionnelle que personnelle.

L’application propose également la traduction des messages ce qui est vraiment pratique.

 

 

Alipay (chinois : 支付宝 ; pinyin : zhīfùbǎo)

Les applications indispensables en Chine ( sans VPN)

Alipay est un moyen de paiement en ligne créée en 2004 par Alibaba Group.

Mais pas seulement, cette application permet également 

  • de transférer de l’argent
  • de prendre des billets de train et d’avion
  • de commander à manger grâce à Takeout
  • de commander un DiDi (taxi ou Uber)
  • de payer son abonnement de téléphone ou celui d’un pote grâce à top-up center
  • d’utiliser les vélos publics grâce à Hellobike
  • de payer le métro
  • d’acheter des places de cinéma
  • de jouer (il y a des jeux comme nourriture une poule et jouer avec elle afin d’aider des associations ou encore on peut faire grandir un arbre et le planter)
  • et pleins d’autres services.
  • Et depuis la pandémie le QR code santé : c’est un code QR de couleur (vert- orange- rouge), on y trouve également un mini-programme permettant de retracer nos déplacements, les tests PCR et enfin les vaccins, un vrai petit carnet de santé.
Les applications indispensables en Chine ( sans VPN)
Les applications indispensables en Chine ( sans VPN)
Les applications indispensables en Chine ( sans VPN)
Les applications indispensables en Chine ( sans VPN)
Les applications indispensables en Chine ( sans VPN)

 

 

Taobao (chinois : 淘宝网 )

Les applications indispensables en Chine ( sans VPN)

Taobao est le principal site web de vente en ligne de Chine, mis en ligne en 2003.

L’entre de l’enfer pour les fans du shopping !!!

C’est simple, vous trouvez tout sur Taobao (nourriture, vêtements, électroménagers, décorations, jouets….) à des prix vraiment intéressants. La livraison est rapide et souvent gratuite. On peut savoir combien de personnes ont déjà acheté le produit, avec des commentaires etc.  Le petit bémol tout est en chinois.

Petits conseils pour les débutant(e) s :

  • dans la barre de recherche, il y a le logo d’un appareil photo cela veut dire que vous pouvez lancer une recherche à partir d’une photo. Par exemple, vous êtes dans un magasin ou ailleurs vous aimez bien un produit vous pouvez prendre une photo et rechercher sur Taobao l’article.
  • Plusieurs boutiques vendent le même produit mais à des prix différents, faites donc une comparaison. Évitez de prendre le produite dans les boutiques où très peu de personne ont acheté et s’il y a vraiment une différence de prix importante, regardez les frais de port souvent le piège se trouve ici.
  • Pensez à bien regarder les commentaires même si vous ne comprenez pas le chinois beaucoup mettent des photos.
  • Pour les vêtements, attention à la taille, c’est taille chinoise donc petit. Il y a toujours un tableau de concordances des tailles avec les mensurations dans les boutiques honnêtes pour ne pas se tromper.
  • Il est très facile d’acheter en deux cliques mais la comparaison prend du temps, si vous n’avez pas le temps ou que vous hésitez laisser l’article dans votre panier, vous avez le droit jusqu’à 200 articles.
  • Il y a souvent des  jours promo (11/11, 12/12 etc.) si votre achat est important et que vous pouvez attendre laisser le dans le panier et attendez la réduction, j’ai pu faire de véritables affaires.
  • Le renvoi peut occasionner des coûts, il s’avère parfois plus intéressant de le garder et de l’offrir à quelqu’un (merci collègue !) que de le renvoyer.

Bon shopping !

Les applications indispensables en Chine ( sans VPN)

 

 

Baidu map (chinois : 百度地)

Les applications indispensables en Chine ( sans VPN)
 

 

Il s’agit du Google Map chinois tout simplement.

 

 

Trip

Les applications indispensables en Chine ( sans VPN)

Il s’agit d’une application permettant d’acheter des billets de trains, d’avions et de réserver des hôtels. Les petits plus c’est que l’application est disponible en français avec un service après-vente en français mais surtout vous pouvez payer avec Alipay ou Wechat pay.

En effet, quand vous ouvrez un compte en Chine certes la carte est gratuite mais elle ne vous permet pas d’acheter en ligne (il faut prendre une carte payante et elle la demander explicitement), ce qui peut s’avérer compliquer quand on veut acheter un billet d’avion.

Le petit bémol, j’ai constaté que les prix étaient un peu plus chers que sur les autres plateformes en ligne mais au moins je peux payer avec mon compte chinois.

Après pour les hôtels, je n’ai pas vu de grande différence avec Booking par exemple (qui fonctionne aussi sans VPN).

 
Dianping  (chinois :大众点)
Les applications indispensables en Chine ( sans VPN)

De son nom complet Dazhong Dianping, qui peut littéralement être traduit par « l’avis du public » est une application permettant à tous ses membres de pouvoir donner son avis sur à peu près tout (cinémas, les spas, les karaokés, les hôtels, etc.) mais surtout sur les restaurants.

L’application permet également de bénéficier de réductions et de découvrir de nouveaux endroits.

Je suis une fan de café (aussi bien la boisson que le lieu !) cette application m’a permis de découvrir de nombreux cafés dans ma ville.

Elle fut fondée en 2003 et connait un grand succès auprès du public.

Les applications indispensables en Chine ( sans VPN)
Les applications indispensables en Chine ( sans VPN)

 

 

Google translate

Les applications indispensables en Chine ( sans VPN)

Je ne sais pas pourquoi mais c’est la seule fonction Google qui fonctionne sans VPN.

En effet, je n’ai pas de VPN sur mon téléphone donc je dois utiliser les applications chinoises mais Google translate fonctionne.

L’application fonctionne également si vous n’êtes pas connectés mais il faut au préalable télécharger les dictionnaires des différentes langues.

Ce qui est vraiment pratique si vous ne maîtrisez pas le chinois c’est qu’il y a plusieurs moyens de traduire

  • en écrivant directement le mot
  • en essayant de dessiner le caractère (elle propose alors plusieurs caractères en fonction puis vous choisissez le bon)
  • en utilisant l’appareil photo pour traduire un texte directement ou un menu par exemple
  • en parlant (lentement)

 

Il existe également de nombreuses applications de divertissements (vidéos, musiques, jeux etc.), donc vous pouvez trouver votre bonheur même sans VPN.

 

Instagram :https://www.instagram.com/lesconseilsdeonni/

Voir les commentaires

Publié le par Eonni
Publié dans : #Vie pratique

Vous voila arrivez en Chine mais tout n’est pas fini. En effet, il vous reste encore quelques étapes pour pouvoir profiter pleinement de votre nouvelle vie en Chine.

 

Le centre médical

 

Dans les trois jours qui suivent votre arrivé, vous devez vous rendre au centre médical (l’entreprise prendra rendez-vous pour vous).

Quels mots sur ce centre car c’est un peu particulier, puisque vous allez subir différents examens (prise de sang, radio, examen ORL, taille-poids,  échographie) dans des pièces séparées mais à la vue de tous. Effectivement il n’y a pas d’intimité et cela peut être un peu intimidant. Heureusement on garde nos vêtements mais cela fait un peu usine, on passe les uns après les autres en attendant devant chaque porte ouverte son tour. Comptez 400-500 ¥ que l’entreprise vous remboursera par la suite. Il faut être en bonne santé pour rester en Chine!

 

Le bureau d’entrée et de sortie

 

Dans les cinq jours qui suivent votre arrivée, vous devez vous rendre au bureau d’entrée et de sortie pour faire votre permis de travail. En effet, le visa vous permet de rentrer sur le territoire alors que le permis de travail vous permet de rester sur le territoire.  Pour ce dernier, vous devez apporter  une photo de moins de 6 mois, un document que vous donnez l’entreprise (montrant qu’elle vous a bien enregistré), un formulaire à remplir, l’original de vos diplômes et l’original de votre casier judicaire et votre passeport. Attention, le bureau garde votre passeport trois semaines mais vous recevez un récépissé qui prouve que vous avez déposé une demande, il vous sera utile comme justification auprès de la police ou si vous voulez voyager en Chine durant cette période. Le permis coûte 400 ¥ pour l’année (si vous ne restez que 6 mois vous allez aussi payer 400 ¥).

Vous allez avoir une carte mais également un document sur votre passeport. Faites attention à la photo que vous allez prendre car elle restera sur votre passeport !

 


 

Les étapes en Chine
Les étapes en Chine

Le téléphone

 

Le téléphone est indispensable en Chine car il sert de moyen de paiement et beaucoup de restaurants ne fonctionnent qu’avec le paiement par téléphone, le métro  mais également votre loyer ou encore si vous voulez emprunter un vélo public.  Il existe plusieurs applications mais les deux plus importantes sont Alipay et Wechat pay. Pour payer, vous pouvez soit scanner un QR code soit vous montrez votre QR code. On prend très vite goût au paiement avec le téléphone.

D’ailleurs vous allez très vite télécharger Wechat car ce n’est pas seulement une application de paiement mais aussi  une application de communication, en effet, elle remplace Skye, WhatsApp et Facebook, c’est le Kakaotalk chinois.

Petit point: sans VPN vous ne pouvez pas utiliser les applications citées précédemment.

Les étapes en Chine
Les étapes en Chine

Il existe trois opérateurs China Mobile, China Unicom et China Telecom, il n’y a pas de grandes différences entre les trois operateurs. Les forfaits sont vraiment intéressants car ils ne sont pas chers et avec un forfait internet très  important.

Pour ouvrir un compte, vous avez juste besoin de votre passeport et d’une attestation de travail. Vous devez ensuite payer tous les mois votre forfait ou vous pouvez payer plusieurs mois d’un coup si vous le souhaitez.


 

Les étapes en Chine

La banque

 

Il existe plusieurs banques (Bank of China, Nanjing Bank, SPD, Bank of construction etc.) mais vous n’avez pas vraiment le choix des banques puisque cela dépend de votre employeur. En effet, pour faciliter le virement des salaires votre entreprise peut vous demander d’ouvrir un compte dans leur banque. Pour ouvrir un compte, il faut votre passeport avec votre permis de travail et une attestation de travail.

 

 

Les étapes en Chine

L’appartement

 

La recherche d’un appartement est vraiment facile. Il existe plusieurs agences immobilières et parfois certaines grandes entreprises sont en lien avec une agence et vous avez  droit à des avantages.  Par exemple, vous pouvez avez sur les sites de Lianjia ou de Ziroom pour ne citer qu’eux, chercher un appartement et demander une visite le jour même.

Ce qui est bien c’est que vous pouvez visiter un appartement et s’il vous intéresse le prendre de suite, pas besoin de remplir un dossier ou d’avoir un garant, ni de gagner trois fois le montant du loyer. Il y a certes un dossier à remplir mais il n’est pas très compliqué.  En revanche, vous devez avancer beaucoup d’argents car vous devez payer trois mois de loyer, un mois de caution plus les frais de services. Vous avez le choix entre une chambre en colocation ou un appartement.

Ziroom est pratique car vous pouvez payer directement via leur application les loyers, les factures de gaz, d’électricité et d’eau. Internet est compris dans le loyer. Le petit bémol c’est que toutes les chambres ou appartements se ressemblent, ils ont le même mobilier.

Pour les autres agences immobilières, les agents ne sont qu’un intermédiaire entre vous et le propriétaire. Une fois que vous avez signé vous devez payer le loyer au propriétaire directement, mais également les autres factures : internet, gaz, eau et électricité directement aux opérateurs ce qui est un peu moins pratique mais vous êtes plus libres dans la décoration.

Après avoir signé votre contrat de location et fait votre déménagement, vous avez 24h pour vous enregistrer dans le commissariat de police le plus proche. Il vous faudra votre contrat de location, votre passeport et une attestation de votre employeur. D’ailleurs si vous hébergez des amis vous devez les enregistrer au commissariat, si vous partez en vacances à l’étranger à votre retour vous devez retourner au commissariat.

Les étapes en ChineLes étapes en Chine

Voir les commentaires

Publié le par Eonni
Publié dans : #Vie pratique

De retour pour des nouvelles aventures, en effet, voici quelques temps maintenant (d’où le manque d’article) que j’ai déménagé en Chine. En effet, des opportunités professionnelles font que je travaille maintenant en Chine mais je continue de me rendre en Corée. Ce blog va donc changer un peu et je parlerai des deux pays.

 

Dans cet article, je vais donc parler de la première étape pour aller en Chine, le visa et plus précisément le visa Z pour pouvoir travailler en Chine. C’est un peu le parcours du combattant mais on est tellement heureux à la fin. Il y a deux grandes étapes, en France et en Chine (les étapes en Chine feront l’objet d’un autre article).

 

Les étapes en France

 

Tout d’abord le visa Z est un visa à points, donc si vous n’avez pas les points nécessaires,  il sera presque impossible d’avoir un visa même si vous avez trouvé un emploi en Chine.

  1. Catégorie A (plus de 85 points : talents encouragés, procédure simplifiée)
  2. Catégorie B (entre 60 à 85 points : profils ordinaires, procédure alourdie)
  3. Catégorie C (moins de 60 points : restrictions/refus
Le visa Z en Chine

Allons droit au but et parlons des différentes étapes

 

  1. Trouver un emploi en Chine qui accepte de vous sponsoriser (ils vont devoir payer pour vous avoir).

 

  1. Commencer le long périple administratif : 

Voici la liste des documents nécessaires pour le visa :

a. un scan en couleur de la page photo de votre passeport

b. une photo d'identité colorée en version électronique (non scannée), sur fond blanc, taille : 300*400 pixels (Je vous conseille d’apporter quelques photos (3.4*5.2cm) de ce format dans votre bagages pour l’immigration chinoise).

c. le cv sous format WORD bien rempli en précisant les dates de toutes vos expériences (de formation et professionnelles), dès les années au lycée.

d. un scan en couleur de votre dernier diplôme, et celui de la légalisation du diplôme faite à l'Ambassade de Chine recto-verso (il faut d'abord demander un tampon "certifié conforme à l'original qui nous a été présenté" sur la copie du diplôme au marie de la ville, puis demander au ministère des affaires étrangères à Paris de faire une première légalisation avec leur grand tampon rouge, puis faire une demande de légalisation à l'Ambassade de Chine à Paris).

e. une attestation de votre université (responsable du département, de la filière, etc.) comme quoi vous avez réellement obtenu le diplôme + légaliser directement sur cette attestation par le ministère des affaires étrangères français puis par l'Ambassade de Chine à Paris.

f. une attestation de bonne santé complétée par un médecin. Il faut un cachet de l'hôpital sur la photo et aussi à la fin. 

g. un scan en couleur de votre extrait casier judiciaire (vierge) fourni par la police + légalisation sur l’original par le ministère des affaires étrangères à Paris puis légalisation à l'Ambassade de Chine à Paris. La légalisation de l’extrait casier judiciaire vierge ne peut se faire que maximum 5 mois avant l’arrivée en Chine.

 g. un scan du contrat de travail dont toutes les pages signées.

h. un scan du certificat d'assurance contre les incidents ou les maladies graves, si vous en avez.

i. pour chaque expérience professionnelle que vous mentionnez dans le CV, il faut nous envoyer un scan de l'attestation de travail par l'employeur tamponné et signé.

 

Pour les d, e, g pensez à apporter les originaux avec vous, c'est obligatoire pour récupérer le permis de séjour.

 

 J’ai eu de la chance, mon employeur a traduit les documents mais je sais que ce n’est pas le cas partout alors il faudra aussi faire traduire certains documents à vos frais et par une personne habilitée.

 

Une fois ces documents obtenus, l’entreprise va vous transmettre une lettre d'invitation dans les deux semaines à peu près.


 

Le visa Z en Chine

Vous avez à présent tous les documents nécessaires pour déposer le dossier à l'Ambassade de Chine à Paris ou plus précisément prendre un rendez-vous au Centre de Service de Visa chinois (https://bio.visaforchina.org/PAR2_FR/) puis d’aller au service consulaire de l’Ambassade de Chine pour donner vos empreintes digitales (A partir du 15 juillet 2019, l'Ambassade de Chine en France et les Consulats généraux à Marseille, Lyon et Strasbourg chargeront les Centres de demande de visa de Chine de collecter les empreintes digitales de tous les demandeurs de visa, y compris les citoyens français.) Ce qui est bien c’est que les deux établissements sont dans le même coin.

Le visa Z en Chine

Pour le centre voici les pièces demandées :

- Passeport : L’original du passeport comportant au moins deux pages entièrement vierges de toute inscription, sa validité doit être d’au moins six mois à compter du jour de la demande, et une photocopie de la page de données du passeport et la page de photo si elle est séparée

- Le formulaire de demande de visa et une photo

Remplir le formulaire de demande de visa avec une photo d’identité couleur récemment pris  sur un fond clair (taille: 48mm x 33mm).

- L’un des documents suivants est exigé :

(1) L’autorisation de travail en Chine pour les experts étrangers délivrée par le Bureau national des experts étrangers de Chine;

(2) Le certificat d'enregistrement de la représentation permanente de l’entreprise des pays étranger (ou des régions étrangères) délivré par le Bureau de l'administration de l’industrie et du commerce;

(3) La lettre d'approbation pour les représentations artistiques à but lucratif en Chine délivrée par l’administration culturelle compétente de Chine (uniquement applicable au demandeur de visa pour les représentations artistiques à but lucratif en Chine), accompagnée par une liste intitulée Approval of Short-Term Employment for Foreigners Working in P.R. China.

(4) La Lettre d'invitation aux étrangers pour les opérations de forage en mer de pétrole en République populaire de Chine émise par la China National Offshore Oïl Corporation.

 

 

Et niveau tarif dans tout ça :

    • Comptez 10 € par document à légaliser par le ministère des affaires étrangères français. Le traitement est assez rapide et on peut le faire par voie postale.
    • Comptez 17 € pour un acte d'état civil et 35 € pour un acte d'affaires ou de biens et cela prend 5 jours. Il est possible de demander un traitement plus rapide si on paye le prix.
    • Enfin pour le visa lui-même, comptez 126 € pour un délai normal (7 jours), 171 € pour un délai express (3 jours) et 193 € pour un délai urgent.

 

Une fois votre visa obtenu, il ne vous reste plus qu’à acheter votre billet pour la Chine (aller simple cela suffit).

 

L'aventure ne s'arrête pas là, il vous reste encore des démarches à faire quand vous arrivez en Chine : http://www.lesconseilsdeonni.com/2019/09/les-etapes-en-chine.html

Pour plus d'informations, je vous conseille ce site qui pourra également vous aider dans vos démarches https://nhglobalpartners.com/fr/obtenir-visa-travail-pour-la-chine/

Le visa Z en Chine

Voir les commentaires

Publié le par Eonni
Publié dans : #Vie pratique
Les compagnies aériennes

Je suis partie en Corée du Sud une première fois début 2013 avec seulement un billet aller. J’avais pris un vol direct depuis Paris. Quand je suis rentrée début 2014, j’avais beaucoup moins d’argent, du coup, j’ai pris un vol avec une escale à Shanghai.

En 2016, j’y suis retournée en tant que touriste cette fois et j’ai pris un vol aller-retour en direct depuis Frankfurt. J’ai pu ainsi tester quelques compagnies.

L’idéal est sans contexte le trajet sans escale car comptez 11 heures de vol entre Paris et Séoul ou 10 heures de vol entre Frankfurt et Séoul. Mais bien sûr cela a un coût.

Dans les longs courriers, vous bénéficiez d’écouteur pour regarder des films (qui différent en fonction des compagnies mais vous trouverez sans problème votre bonheur), écouter de la musiques (même remarques) ou jouer à des jeux, histoire de faire passer le temps.

Deux cas de figure pour prendre son billet, soit tôt (plusieurs mois à l’avance, c’est ce que j’avais fait) soit à la dernière minute mais avec le risque de ne rien trouver et il est souvent difficile d’organiser votre séjour sur place quand on prévoit à la dernière minute mais si vous êtes du genre aventurier pourquoi pas (mes amis coréens font cela quand ils rentrent pour les vacances d’été car ils ne savent pas quand exactement et qu’ils n’ont pas de contrainte sur place).

 

 
Les compagnies aériennes
 
Les vols directs
Quand je parle de compagnies sans escale, je parle bien sûr en départ de Paris ou de Francfort (pour ceux proche de l’Allemagne).
Korean Air
Les compagnies aériennes
Les compagnies aériennes
 

Il s’agit de la compagnie nationale de Corée créée en 1969. Le premier vol Paris-Séoul a eu lieu en 1975.

C’est l’une des meilleures compagnies pour voyager, le personnel chouchoute les passagers (couverture, oreiller, des chaussons et brosse à dent) et les repas sont copieux (possibilité de repas français ou coréen). Il existe même des repas adaptés à chaque régime alimentaire.

Le personnel parle anglais, français et coréen.

Mes amis coréens ne jurent que par cette compagnie.

Informations concernant les valises pour la classe économie :

  • Soute : 2 valises (dont une gratuite), 23 kg,  158 cm.
  • Cabine : 12 kg.
  • Bagage supplémentaire : La première coûte 110 €, les suivantes 180 €.

En revanche, qui dit service haute gamme dit prix plus élevé, comptez entre 800 € et 1000 € aller-retour.

 

ASIANA AIRLINES
Les compagnies aériennes
Les compagnies aériennes
 

 

Asiana Airlines est la deuxième compagnie aérienne en Corée du Sud. Elle est membre du réseau Star Alliance.

Informations concernant les valises pour la classe économie :

  • Soute : 2 bagages, 23 kg, 158 cm.
  • Bagage à main: 1 valise, 10 kg, 115 cm
  • Bagage supplémentaire : 180 €.

C’est pour cette compagnie que j’avais opté lors de mon trajet Paris-Séoul en 2013.

Le personnel est vraiment serviable et super gentil. Vous avez également droit à la couverture et à l’oreiller. Comme on était très peu d’étrangers à bord (peu de touristes en février en Corée), ils étaient vraiment aux petits soins pour moi.

Ils vendent également pas mal de produits à bord à des prix intéressants, c’est là où j’ai acheté mon traducteur électronique.

Le personnel parle anglais et coréen.

Les plats peuvent être français ou coréens et les boissons sont servies régulièrement.

Le prix est plus abordable que Korean Air, comptez entre 650 € et 800€ aller-retour.

 

LUFTHANSA
Les compagnies aériennes
Les compagnies aériennes
 

Il s’agit de la compagnie nationale d’Allemagne créée en 1926. Elle est la cofondatrice de Star Alliance.

Informations concernant les valises pour la classe économie :

  • Soute : 1 bagage, 23 kg, 158 cm.
  • Bagage à main : 1 valise, 8 kg, 55 cm de hauteur, 40 cm de largeur et 23 cm en profondeur.
  • Bagage supplémentaire : 150 €.

 

J’avais choisi cette compagnie lors de mon séjour en été 2016.

Le personnel est serviable et arrangeant. Ils parlent allemand et anglais.

Tout dépend de la destination choisie mais dans notre cas vous avez le choix entre un repas occidental ou coréen. Il propose également un grand choix de repas pour tout type de régime alimentaire (menu adapté aux diabétiques, sans gluten, à faible teneur en calories, sans lactose, à faible teneur en sel , à faible teneur en cholestérol, végétarien , végétalien, riche en fibres, à base de fruits, casher, halal etc.). Lors de l’achat de votre billet pensait à bien compléter le champ repas pour profiter pleinement de votre repas à bord.

Le petit plus, les repas spéciaux sont servis en premier. J’avais demandé un repas végétalien et même les collations sont servies en fonction de votre choix. Les repas étaient très bons.

Le prix est très intéressant, comptez entre 600 € et 900 € aller-retour. De Strasbourg, il y a une navette qui part directement de la gare pour environ 2 heures de trajet (le prix est soit compris dans le billet soit à part si vous n’avez pas choisi un départ de Strasbourg environ 50 €).

 

AIR France
Les compagnies aériennes
Les compagnies aériennes
 

 

Il s’agit de la compagnie nationale de France créée en 1933.

Informations concernant les valises pour la classe économie :

  • Soute : 1 valise, 23 kg, 158 cm.
  • Bagage à main: 1 bagage, 12 à 18 kg, 55 cm de hauteur, 35 de largeur et 25 cm en profondeur.
  • Bagage supplémentaire : 80 € sur internet et 100 € à l’aéroport.

Le personnel parle français, anglais et coréen (ou chinois en fonction de votre lieu de départ ou d’arrivé).

Le personnel est sympa et propose une petite couverture, une brosse à dent et des chaussons.

Pour le repas vous avez le choix entre un repas français ou coréen (ou chinois).

Pourquoi je parle de chinois tout à coup ? Car j’avais pris cette compagnie pour mon retour en mars 2014 mais au départ de Shanghai.

Je n’avais plus beaucoup d’argent donc j’avais pris un vol avec escale et donc j’avais fait Séoul- Shanghai puis Shanghai –Paris et donc le service à bord était plutôt chinois.

Pour la petite anecdote, je ne devais pas voyager avec cette compagnie au départ mais avec China Airlines (dont je vais vous en parler plus bas) comme pour mon vol Séoul- Shanghai .Finalement les passagers de China Airlines ont été rapatriés dans cet avion car on n’était pas assez nombreux pour que le vol soit rentable. Ce qui est amusant c’est qu’ils ont laissé les passagers de China Airlines ensemble au fond de l’avion, du coup, j’étais l’une des rares étrangères au fond de l’avion même le personnel était étonné et m’avait demandé comment j’avais atterri là et venez de temps en temps me parler.

Ce fut également mon premier repas français après 1 an, je vous assure que j’ai savouré mon bout de camembert !

Le prix du billet d’avion est autour de 800 à 1 000 € l’aller-retour.

 

 
Les vols avec escale

Points positifs des escales :

  • Prix plus compétitif
  • Possibilité de visiter la ville si vous y prenez bien (arrivé le matin et repartir le soir)
  • Plus de duty free (ce qui peut être négatif si vous n’avez pas assez d’argent).

Points négatifs des escales :

  • Trajet plus long
  • Risque de perte de bagages
  • Plus d’attente

 

China Eastern Airlines
Les compagnies aériennes
Les compagnies aériennes

Il s’agit d’une compagnie chinoise basée à Shanghai créée en 1988 (à ne pas confondre avec Air China, compagnie nationale de la Chine qui propose également des vols depuis Paris.)

Informations concernant les valises pour la classe économie :

  • Soute : 2 valises entre 23 kg et 32 kg, 158 cm.
  • Cabine : 1 bagage, 7 kg, 56 cm de hauteur, 36 de largeur et 23 cm en profondeur.
  • Bagage supplémentaire : 37€par kilo.

D’après leur site, il est possible de choisir un menu en fonction de son régime alimentaire (végétarien, végétalien, casher, halal etc.) mais pour ma part, je n’avais pas le choix c’était un repas asiatique (plutôt chinois). Peut-être parce que c’était un court-courrier (Séoul-Shanghai).

Que dire du personnel ? Ils parlent chinois et un anglais approximatif du coup, je ne peux pas dire qu’il soit très sympa car j’avais beaucoup de mal à communiquer avec eux.

De plus, nous avions eu pas mal de retard au décollage qui n’avait pas pu être rattrapé par la suite.

Franchement, je n’ai pas trop aimé cette compagnie, j’étais mal à l’aise durant tout le trajet.Heureusement le trajet était court et que mon second avion était bien plus tard car sinon bonjour le stress supplémentaire.

Je suis donc restée que quelques heures à l’aéroport de Shanghai.

Petite anecdote, j’avais pris un vol le soir j’arrivais vers 22h et repartais vers 4h du matin heure locale et donc pour eux, comme ce n’était pas dans la même journée, je devais récupérer mon bagage et le refaire enregistrer. Sauf que l’on ne rentre pas comme cela sur le territoire chinois. J’ai dû expliquer ma situation à l’immigration, on m’a mis de côté pour attendre un visa de 24h (heureusement j’avais le temps). Point positif, ils parlent très bien anglais car j’ai dû expliquer ma situation à trois personnes différentes. Ce qui est un peu bizarre c’est qu’ils vous laissent attendre entre 2 files dans un endroit comme quelqu’un de louche. Je pensais juste à ma valise que je devais récupérer. Après avoir obtenu mon petit visa, pas de problème, j’ai pu récupérer ma valise (c’était la dernière sur le tapis !) et même faire quelques achats.

J’avais payé 300 € mon trajet Séoul-Paris sachant les billets aller simple sont plus chers.

 

EMIRATES
Les compagnies aériennes
Les compagnies aériennes
 

Il s’agit de la compagnie la plus importante des Émirats arabes unis et du Moyen-Orient créée en 1985 à Dubaï.

Informations concernant les valises pour la classe économie :

  • Soute : un bagage de 35 kg
  • Bagage à main : 7 kg, 55 cm de hauteur, 38 de largeur et 20 cm en profondeur.
  • La franchise bagages dépend de votre itinéraire, de la classe de voyage et de votre niveau de membre Emirates Skywards.

La compagnie est connue par son luxe et ces magnifiques hôtesses de l’air.

Il n’y a pas de vol direct Paris-Séoul, vous devez faire une escale à Dubaï. Comptez 7 heures de vol entre Paris et Dubaï puis 8 heures entre Dubaï et Séoul. Des vols depuis Francfort sont également possibles.

Mais même si vous devez rester quelques heures dans l’aéroport de Dubaï, je pense que vous n’allez pas vous ennuyer. En effet ,l’aéroport international de Dubaï est le 3ème aéroport le plus fréquenté du monde et propose de nombreuses activités (shopping ( plus de 33 000 mètres carré destinés à la vente), l’aéroport dispose également de ses propres jardins (Zen Gardens) avec des étangs pour poissons, des arbres et des bancs, Snoozecube (lit confortable avec télévision tactile, Wi-Fi, lecteur de musique), des salons majestueux ( pour les premières classes ou classes business)

En ce qui concerne les prix, ils oscillent entre 600 et 1200€ aller-retour.

Franchement j’aimerais bien tester un de ces jours cette compagnie, qui sait peut-être pour mon prochain séjour.

 

QATAR AIRWAYS
Les compagnies aériennes
Les compagnies aériennes

 

Il s’agit de la compagnie nationale du Qatar créée en 1993.

Informations concernant les valises pour la classe économie :

  • Soute : un bagage de 30 kg
  • Bagage à main: 7 kg, 50 cm de hauteur, 37 de largeur et 25 en profondeur
  • Bagage supplémentaire : 35 € en ligne, 43 € à l’aéroport

Il n’y a pas de vol direct Paris-Séoul, vous devez faire une escale à Doha. Comptez un peu plus de 6 heures de vol entre Paris et Doha puis 7 à 8 heures entre Dubaï et Séoul.Des vols depuis Francfort sont également possibles.

Le service à bord est digne d’un hôtel avec chaussettes, serviettes et un oreiller gonflable.

Attention les escales peuvent être longues mais une chambre dans un hôtel est prévue si vous devez passer entre huit et vingt-quatre heures sur Doha.

En ce qui concerne les prix, ils oscillent entre 700 et 1000€ aller-retour.

Et vous quelle est votre compagnie préférée?

 

Sources : Emirates, Qatar Airways, Air France ,Korean Air , Asiana Airlines , Luftansa , China Eastern Airlines / , visitdubai

 

Voir les commentaires

Publié le par Eonni
Publié dans : #Vie pratique
Les assurances
Pourquoi une assurance ?

 

En France, quand vous allez chez le médecin ou à l’hôpital, vous ne payez que le tiers payant ou pour les spécialistes la totalité mais vous êtes après remboursés par la sécurité sociale et si vous avez une mutuelle celle-ci vous rembourse la différence.

A l’étranger cela ne se passe pas comme cela, vous devez tout avancer (ce qui peut être une somme importante) et en l’absence d’assurance vous ne serez jamais remboursés.

Il ne s’agit donc pas seulement d’une assurance rapatriement (certaines cartes bancaires proposent également ce service) mais d’une assurance dans le sens sécurité sociale.

Cette couverture maladie en Corée du Sud dépend de votre situation personnelle et professionnelle.

 

Les différents cas

 

En vacances ou lors d’un séjour temporaire

 

Deux cas de figure :

 

  • Vous avez une assurance voyage (via votre carte bancaire ou votre mutuelle) : dans ce cas les frais pourront être remboursés via cette assurance.

 

  • Vous n’avez pas d’assurance voyage : il est possible de demander à votre CPAM le remboursement des frais mais attention c’est une possibilité, la CPAM peut refuser et si elle accepte, elle vous remboursera sur la base des tarifs français de sécurité sociale (un décalage important peut avoir lieu entre le cout des soins en Corée et la base des tarifs français).

 

 

En tant qu’étudiant

 

Même si vous êtes affiliés à la sécurité sociale étudiante, celle-ci ne s’applique pas en Corée du Sud.

 

Deux cas de figure :

 

  • Vous effectuez un échange universitaire : vérifiez que vous n’êtes pas couvert contre le risque maladie par l’assurance de votre école d’origine ou demander une extension de votre mutuelle étudiante en France.

 

  • Vous êtes étudiants hors échange: vous pouvez souscrire à une assurance internationale.

 

En effet, l’assurance n’est pas obligatoire pour les étudiants mais elle est fortement recommandée.

Il existe de nombreuses assurances expatriation et la plupart sont adaptées pour les étudiants (tarifs étudiants).

 

Visa PVT

 

Il est obligatoire se souscrire à une assurance dans le cadre de ce visa.

 

La plupart des assurances proposent une assurance adaptée pour les PVT.

Ce site peut vous aider  pvt-coree-du-sud ou consulter également les assurances mentionnées ci-dessous.

 

En expatriation

 

Dans ce cas vous êtes affiliés  à la sécurité sociale coréenne (coût 50 000 wons/mois). En raison de l’importance des restes à charge, il est conseillé de souscrire une assurance complémentaire française ou coréenne (coût 30 000 wons/mois).

 

Les assurances et mon choix

 

Je ne vais pas citer toutes les assurances qui existent  seulement les trois dont j’ai entendu parler et celle que j’ai prise. Il ne s’agit pas d’influencer vos choix seulement de vous donner des pistes. Il n’est jamais facile de choisir une assurance, des comparateurs d’assurances sont également disponibles pour vous aider.

april-international

Les assurances

Point positif : beaucoup de choix

Point négatif : le prix

Une de mes amies avait cette assurance mais elle ne l'a jamais utilisé donc je ne sais pas s'ils remboursent bien ou non.

 

 

allianz-voyage

Les assurances

Point positif : le prix, beaucoup de choix.

Point négatif : j’ai vu pas mal d’avis négatifs sur internet.

 

globe-partner

 

Les assurances

Pour ma part, j’avais choisi celle-ci car une amie en PVT au Canada me l’avait chaudement recommandée. En effet, elle n’avait jamais eu de problème de remboursement. J’ai eu de la chance, de n’avoir jamais eu à utiliser cette assurance (du coup, j’ai payé pour rien mais c’est aussi cela les assurances J ) donc je ne peux pas vous dire si j’ai eu des problèmes.

Pour 8 mois, j’avais payé 231 € (les 4 mois suivants j’avais décidé de ne pas prendre d’assurance).

En effet, ce qui est bien c’est que vous pouvez choisir la durée de votre contrat mais cela vaut pour toutes les assurances.

 

La Caisse des Français de l’Étranger

 

Les assurances

Il existe également la Caisse des Français de l’Étranger qui propose aux Français résidant à l’étranger une un régime d’assurances volontaires. Elle propose trois types d’assurances :

- Maladie - Maternité - Invalidité,

- Accident du travail et maladies professionnelles,

- Vieillesse (retraite de la Sécurité sociale).

 

En adhérant à la CFE, vous restez à la sécurité sociale française. La cotisation est trimestrielle modulée selon les ressources professionnelles.

 

L’assuré à la CFE est remboursé sur les soins perçus à l’étranger sur la base des tarifs français, il est donc conseillé de de prévoir une complémentaire santé.

 

 

 

sources: les différentes assurances citées.

Voir les commentaires

Publié le par Eonni
Publié dans : #Vie pratique
Le centre international de la culture et de tourisme à Séoul (서울글로벌문화체험센터)

 

 

Le centre international de la culture et de tourisme à Séoul est une vraie mine d’or aussi bien pour les touristes que pour les résidents.

En effet, le centre propose de nombreuses activités :

 

Brochures

 

Si vous prévoyez  un séjour aussi bien à Séoul que dans d’autres villes de Corée du Sud, vous pouvez trouver de nombreuses brochures gratuites (guide de voyage, guide de restaurants, performances culturelles et artistiques etc).

Ces brochures sont disponibles en plusieurs langues (anglais, japonais, chinois et coréen).

De plus, les membres de l’équipe parlent couramment anglais, chinois et japonais et sont là pour vous aider.

La plupart de mes brochures viennent de là, vraiment très utiles et peuvent donner des idées de voyages ou de spectacles.

 

 

 

 

 

Le centre international de la culture et de tourisme à Séoul (서울글로벌문화체험센터)

Photos

 

Un espace dans le hall est prévu pour l’essayage de tenues et de prise de photos.

Les costumes changent tout le temps en 2014 c’était différents styles de vêtement traditionnels (hanbok, gardes etc) et en 2016, des costumes de l’armée (hommage au drama descendants of the sun).

Je n’ai pas testé car je ne suis pas très à l’aise de prendre des photos devant des étrangers. En effet, comme l’espace est dans le hall, il y a beaucoup de passage.

Le centre international de la culture et de tourisme à Séoul (서울글로벌문화체험센터)

Cours de coréens : Let’s Speak Korean!

 

Je n’ai pas participé personnellement mais une de mes amies si.Elle a bien aimé le concept. J’avoue que la perspective d’aller encore en cours le samedi, ne m’enchantait pas vraiment. A refaire, je pense que cela peut être très intéressant pour pratiquer son oral et rencontrer d’autres personnes.

Il y a deux niveaux : débutant et intermédiaire. Le cours dure 1h30.

Tous les samedis, de  10h3 à 12h00 (débutant) et de 12h30 à 14h00 (intermédiaire).

La classe est réservée aux adultes et résidents en Corée car chaque  programme dure 5 semaines avec chaque semaine un nouveau thème.

Livre utilisé : 경희한국어 말하기 ( il n’est pas obligatoire mais vivement conseillé).

Pour y participer rien de plus simple, vous devez d’abord passer un examen avant la nouvelle vague des 5 semaines pour évaluer votre niveau et ainsi vous placer dans la classe la plus adapter. Souvent les tests ont lieu dans une semaine bien précise, rendez-vous sur le site pour savoir quand exactement.

Sur leur site internet vous trouverez également le planning des cours.

Autre point positif, c’est gratuit !

Le centre international de la culture et de tourisme à Séoul (서울글로벌문화체험센터)
Le centre international de la culture et de tourisme à Séoul (서울글로벌문화체험센터)Le centre international de la culture et de tourisme à Séoul (서울글로벌문화체험센터)

Cours de danse K-POP

 

Les cours de danse K-Pop sont réservés aux étrangers. Ils ont lieux tous les mercredis de 16h à 17h30.

Si vous êtes fans de K-Pop et que vous voulez apprendre les chorégraphies des dernières chansons à la mode, ce cours est pour vous.

 

Le cours est gratuit.

 

Le centre international de la culture et de tourisme à Séoul (서울글로벌문화체험센터)

Cours de cuisine: Let’s learn how to cook Korean food!

 

Amateur de cuisine coréenne, voici un cours pour vous.

Le plat change souvent et sur le site vous trouverez à l’avance le plat proposé afin de vous inscrire ou non.

La date n’est pas fixe mais compter 1h30 (souvent en fin de matinée).

Ce cours est réservé aux résidents et il est également gratuit (à la base il coûte KRW 30,000/personne pris en charge par le centre.)

Par conséquent, pensez à apporter votre Alien Card ou votre visa.

 

Petite précision, le cours est intégralement en coréen mais il n’est pas difficile de suivre.

Je n’ai pas pu malheureusement participer à ce cours en raison de l’horaire qui ne correspondait jamais L

Cours de coiffure et de maquillage : K-Beauty

 

J’ai participé à un de ces cours que j’ai trouvé très sympathique. Le cours étaient en coréen mais très compréhensif puisqu’il s’agissait de reproduire une coiffure.

Voici comment le cours se déroulait. On était un petit groupe sur différentes tables avec un miroirs, un peigne (trop mignon) et des accessoires de coiffure mise à notre disposition et que l’on pouvait ramener chez nous (sauf le miroir).

Deux professionnels de la coiffure étaient sur scène et nous montraient deux coiffures tendance en Corée et facile à réaliser (pour nous c’était « savoir couper sa franche » et «  une coiffure avec un ruban »), puis venez notre tour d’essayer sur nous même avec les professionnels qui venaient nous apporter des conseils (traduit par les membres du centre).

Une expérience vraiment intéressantes et permettant de rencontre de nouvelles personnes.

J’ai même été interviewé à la fin du cours avec une amie pour la radio KBS mais mon intervention est si nulle qu’elle ne mérite pas un lien !

Des cours de maquillage sont également dispensés.

Le centre international de la culture et de tourisme à Séoul (서울글로벌문화체험센터)

Autres activités culturelles

    • Essayage de Hanbok (Vêtement traditionnel de Corée) : de lundi à jeudi / 10h30 - 12h30 / 14h00 - 16h00 / Seulement les réservations sur place sont acceptées.

 

    • Peinture folklorique : tous les jeudis de 14hà 15h30. Ce cours est réservé aux résidents, pensez à apporter votre Alien Card ou votre visa. Petite précision, le cours est intégralement en coréen mais il n’est pas difficile de suivre.

 

    • Artisanat hanji (papier coréen) : tous les mercredis de 14h à 15h. Ce cours est réservé aux résidents, pensez à apporter votre Alien Card ou votre visa. Petite précision, le cours est intégralement en coréen mais il n’est pas difficile de suivre.

 

    • D’autres évènements comme de la poterie : Let’s make your own Korean ceramic! (seulement pour les résidents car il est nécessaire de cuire la poterie après la création est ceci prend 3 à 4 semaines. Une caution de 10,000 won est demandée et restituée à la recherche de la poterie).
Le centre international de la culture et de tourisme à Séoul (서울글로벌문화체험센터)Le centre international de la culture et de tourisme à Séoul (서울글로벌문화체험센터)Le centre international de la culture et de tourisme à Séoul (서울글로벌문화체험센터)

Autres dispositifs

 

Une zone de WiFi gratuit, des casiers à cadenas et des guichets de banque avec 5 langues disponibles.

Composition du centre : Bureau d’informations, hall d’expérience culturelle, salle de séminaire, hall Haechi, zone WiFi, salle de repos, hall de découverte des costumes traditionnels.

Site Web   www.seoulculturalcenter.kr

 

Comment y aller ?

Adresse: 27, Myeongdong 8-gil, Jung-gu, Seoul-si   서울특별시 중구 명동8 27 (명동2가)

5ème étage de l’immeuble M-Plaza.

Horaires d’ouverture   10h- 19h

Jour de fermeture Nouvel an / Jour du seollal et Chuseok

Le plus simple est de prendre le métro.

  • Station Myeongdong de la ligne 4 (sortie #6), 3 min de marche
  • Station Euljiro-Ipgu de la ligne 2 (sortie #6), 15 min de marche
 
 
 

Comme vous pouvez le constater le centre international de la culture et de tourisme à Séoul propose de nombreuses activités souvent gratuites, il serait dommage de passer à côté, non ?

 

Sources

http://french.visitkorea.or.kr/fre/SI/SI_FR_4_2_1_1.jsp?cid=1390669

http://seoulculturalcenter.com/

Voir les commentaires

Publié le par Eonni
Publié dans : #Vie pratique
Envoyer un colis depuis la Corée

Comme je l'ai déjà mentionné dans mon article «budget-pour-un-an-d-etude-a-seoul », la poste coréenne fut pour moi une précieuse alliée.


 

Que vous soyez en visite et que vous avez acheté trop de souvenirs pour tous les mettre dans votre valise ou que vous revenez en France et que vous voulez renvoyer vos affaires ou tout simplement si vous voulez faire des colis pour vos amis restés en France, voici un petit article sur la fameuse Koreapost.


Une des choses qui m'a marqué à la poste coréenne (en dehors du prix), c'est que l'on peut acheter le carton sur place et faire son colis directement.

Du coup, dans ma poste de quartier c’était assez folklorique car on devait contourner les personnes entrain de faire leur colis pour arriver jusqu'au comptoir. Pour ma part, pour les gros colis, je préférais prendre le carton et le remplir chez moi mais pour les petits colis, je venais seulement avec mon scotch et mes affaires à envoyer.


 

Il existe différentes types d'envoi (je vais vous les présenter du plus chers au moins chers):

 

  • EMS (Express Mail Service)

C'est le service le plus rapide (3 à 5 jours ouvrables) mais par conséquent le plus cher. Vous pouvez suivre votre colis (https://trace.epost.go.kr/xtts/tt/epost/ems/ems_eng.jsp) et également prendre une assurance facultative.

Les tarifs d’envoi sont les suivants:

Poids (Kg)

Prix en Won pour un colis en EMS

Prix en Won pour un colis en EMS Premium

1

32300

44100

2

52100

59900

3

59200

72500

5

73500

89300

10

109500

129600

15

145300

174300

20

181100

214200

30

252900

304500

40

N/A

427100

50

N/A

532100

60

N/A

630800

70

N/A

729500

Envoyer un colis depuis la Corée
Formulaire d'envoi EMS

Formulaire d'envoi EMS

Petits conseils, cochez la case gift (cadeau) pour être tranquille et utilisez ce mode pour les objets précieux ou importants car il reste assez cher.

 

  • Par avion

L’envoi est peu plus lent (de 7 à 14 jours) mais les prix sont plus intéressants.

E revanche, il n'y a ni suivi ni assurance.

 

Poids (Kg)

Prix Wons

1

24300

2

31500

3

38900

5

53400

10

89600

15

125800

20

162100

J'utilisais ce mode d'envoi pour envoyer des colis à mes amis ou à ma famille.

D'ailleurs, je repars cet été en Corée et je pense que je vais utiliser ce mode d'envoi car assez rapide à des prix corrects.


 

  • Par bateau

Cet envoi est vraiment économique mais très lent : 70 à 90 jours. Il n'y a ni suivi ni assurance.

 

Poids (Kg)

Prix Wons

Jusqu’à 2

14600

4

19600

6

24500

8

29400

10

34400

16

49200

20

59000

 

Bon je dois vous avouer que j'étais un peu stressée à mesure que les mois passés, « est-ce que mes colis allaient arriver ? » « Dans quel état ? »

Ils sont bien arrivés certes les cartons étaient un peu déformés mais tout était là. J'ai attendu à chaque fois 3 mois.

 

Breaking news: la compagnie coréenne Hanjin Shipping a fait faillite, il n'est plus possible d'envoyer les colis vers la France via le bateau. Pour l'instant, la poste coréenne ne sait pas encore combien de temps cela prendra pour remettre le transit ou même si un jour cela va refonctionner. Pour l'instant, le seul mode de transport reste donc l'avion.

Le journal "Le Monde" parle de cette faillite : faillite compagnie

Formulaire d'envoi normal

Formulaire d'envoi normal

C'est avec ce formulaire que vous choisissez par avion ou par bateau, vous avez aussi la possibilité en cas de problème avec l'adresse du destinataire de demander le retour du colis à vos frais à votre adresse coréenne ( en bas à gauche du formulaire).

Pour les envois de lettre :

  • lettre de moins de 20 gr : 440 wons,

  • une carte postale, 280 wons. Il faut compter une dizaine de jours pour la réception.

En plus du prix d'envoi, il faut également payer le carton mais cela reste vraiment très abordable.

Envoyer un colis depuis la Corée
Envoyer un colis depuis la Corée

Petit bémol, les agents de la poste ne parlent pas très bien anglais, enfin cela dépend des postes, les grosses postes ou les postes dans les lieux touristiques c'est bon, néanmoins voici un petit glossaire des mots utiles.

  • Sopo (소포):colis

  • Hanggong (항공) : par avion

  • Sonpyeon (선편) : par bateau

  • Pyeonji (편지) : lettre

  • Bonégosipoyo … 보내고 싶어요 : Je voudrais envoyer ….

Voilà vous savez tout sur la poste coréenne. Racontez-moi si vous avez des expériences avec la poste coréenne !

Source: koreapost

Voir les commentaires

Publié le par Eonni
Publié dans : #Vie pratique
Les transports à Séoul
  • Le métro (지하철)

Je trouve que le métro est le moyen le plus simple et le plus facile pour se déplacer à Séoul. Il est très propre, très moderne et très sécurisé.

En effet, les stations sont indiquées en anglais sur les panneaux et oralement dans les rames de métro (les stations sont également annoncées en coréen, anglais, chinois et japonais). Certaines traductions font sourire (ewha womans university !). Des plans sont disponibles un peu partout dans les stations pour vous aider. Le métro de Séoul est composé de 17 lignes.
 

Pour vous déplacer, vous pouvez acheter une carte T-money que vous rechargez via les bornes situées dans chaque arrêt de métro. En effet, il n'existe pas d'abonnement de transport en commun et chaque trajet est décompté sur la carte, le prix du trajet varie en fonction de la distance surtout si vous allez loin (en nombre de station).

 

Tarifs au 1er juillet 2015 (comme en France, les tarifs augment chaque année et sont différents pour chaque ville, Séoul, Busan, Daegu, Gwangju et Daejeon). A Séoul, pour les personnes des plus de 19 ans, avec une carte de transport le tarif est de 1250 wons ( 1,02 €) puis 100 wons tous les 5 km (entre 10 et 50 km) / Si la distance parcourue dépasse les 50km, un tarif supplémentaire de 100 wons est appliqué tous les 8km. ( Pour informations, à Busan, on paye en fonction des sections de la ville ( moins de 10 km section 1, plus de 10 km section 2) Adulte – section 1 : 1,200 wons, section 2 : 1,400 wons, (Busan) , pour Daejeon même principe : Adulte – section 1 : 1,250 wons, section 2 1,350 wons (djet) enfin pour Deagu et Gwangju, tarif unique (Adulte 1,100 wons, dtro et Gwangju . Pour les personnes, de moins de 18 ans, des tarifs préférentiels sont également prévus).

Ce qui est génial, c'est que vous pouvez utiliser votre carte T-money dans toute la Corée du Sud, pas besoin de changer en fonction des villes !!

 

En revanche, pensez bien à valider votre carte à l'entrée et à la sortie aux portiques de contrôle. Certains ne s'ouvrent que si on passe la carte mais d'autres non, il suffit juste de passer.

Si vous n’avez pas payé assez sur votre carte, vous pouvez toujours régulariser votre situation dans des machines situées avant les portiques de contrôle.

Je vous déconseille très fortement de frauder. Les coréens étant très respectueux de leurs lois et aimant l’ordre, vous ne verrez personne le faire et serez probablement dénoncé si quelqu’un vous voit.

 

 

17995_529735943744267_1530435832_n.jpg

 

Ce site m'a été très utile pour trouver mes destinations : cyberStation

 

Petit bémol, le dernier métro est à 23h30. Pour vos sorties du samedi soir (ou des autres jours:-) ), cela fait un peu tôt, ne vous inquiétez pas, pour rentrer vous pouvez toujours prendre un taxi (vraiment pas cher surtout si vous êtes plusieurs) ou attendre le 1er métro vers 5-6h du matin (comme presque tout est ouvert H24, il y a moyen de tenir!)

Vous pouvez acheter votre carte T-money dans les supérettes portant le logo T-money (GS 25, CU, 7-eleven, Mini Stop, With me, Buy The Way, Story way) et appareils de distribution et de rechargement de tickets à l’intérieur des stations de métro. Pour les fan de Kpop, il existe même des cartes à effigie de vos stars préférées que vous pouvez acheter à Myeongdong (명동 ) dans la zone commerciale réservée aux fans de Kpop.

 

Vous pouvez donc utiliser votre carte T-money dans le métro, le bus mais également dans les taxis portant le logo T-money (dans ce cas il faut juste prévenir le chauffeur qui placera votre carte sur la machine située entre le siège conducteur et passager et s'assurer que le solde de votre carte vous permet de payer avec ce moyen)

 

.Tmoney.png

 

20151226_192055.jpg

 

 

Lors de votre départ, vous pouvez récupérer la somme restante sur votre carte (moins 500 wons de frais) soit dans les fameuses supérettes soit dans les guichets automatiques.

 

seoulSubwayMap.gif


 

  • Le bus (버스)

 

Le bus coréen tout une histoire !

Le réseau des bus est très dense à Séoul avec plus de 200 lignes. Il est plus difficile d'accès si vous ne maîtrisez pas le coréen mais la façon de conduire des chauffeurs de bus est une expérience à vivre au moins une fois !

En effet, aux arrêts de bus, il y a bien des indications sur les différents arrêts des différents bus mais tout est écrit en coréen. A l'intérieur du bus, il en va de même et à la différence du métro où les annonces sont en anglais, japonais, chinois et coréen, dans le bus tout est en coréen.

Souvent seul l'arrêt où vous vous trouvez, est écrit sous forme romanisé.

 

Il existe quatre sortes de bus à Séoul classés selon un code couleur :

         - les bus verts : servent les routes entre les stations de métro et les zones résidentielles.

         - les bus bleus : servent les routes majeures de la ville.

         - les bus rouges : il s'agit de bus express pour la banlieue,

       - les autobus jaunes : ils fonctionnent sur des itinéraires circulaires au centre-ville de Séoul.

Un système de nombre permet également de déterminer la destination des bus en fonction des zones de Séoul mais pas la peine de toutes les apprendre.

Pour ma part, j'ai adoré prendre le bus (j'évitais quand même les heures de pointes), on profite mieux de Séoul et pour ceux qui sont fans de dramas (comme moi!), on a l'impression de vivre à la coréenne!

 

 

 

  • Le taxi (택시)

 

Beaucoup moins cher qu'en France, le taxi peut s’avérer une bonne option en cas de sortie tardive (plus de métro), si vous être un petit groupe ou si vous êtes chargé.

 

Il existe deux types de taxis :

        - les gris ou bleus :ordinaires  (일반 택시 )

        - les noirs ou blancs : taxis de luxe et donc plus chers ( 모범 택시 )

 

Petit bémol : les conducteurs de bus ne parlent pas tous anglais, si vous ne maîtriser pas encore tout à fait le coréen, il faut mieux écrire l'adresse où vous souhaitez aller sur un bout de papier et lui donner mais par pitié en hangul pas en romanisé, les coréens ne connaissent pas le romanisé.

Il existe des taxis réservés aux étrangers avec chauffeurs bilingues ou taxis équipés d’un système de traduction (parfois avec un téléphone qui vous dirige sur une hotline de traducteurs) mais je n'ai jamais testé. Ils sont de couleur orange. Le prix du taxi étranger est de 20% plus élevé que les taxis réguliers.

Le tarif de base pour 2 km en taxi ordinaire est de 2 400 wons. Pour un taxi de luxe, le tarif de base pour 3 km est de 4 500 wons. Les taxis ordinaires appliquent un tarif de nuit (de 24h à 4h) avec un supplément d'environ 20% sur le tarif de base en journée à la différence des taxis de luxe.


 

 

Les transports interurbains
  • Le train (기차)

 

La compagnie nationale est Korail.

Les tains sont confortables, relativement bon marché (un peu plus cher que le car), fiables et chose peu commune en France ponctuels !

On distingue trois types de trains :

- le KTX (Korea Train Express), l'équivalent de notre TGV ; il circule depuis avril 2004.

            - le Saemaeul (1e classe, 3 places par rangée) (새마을 ),

            - le Mugunghwa (2e classe, 4 places par rangée) ( 무궁화).

 

Pour la petite histoire, la Corée du Sud a acheté à la France dans les années 1980, la technologie du réseau TGV, pour mettre en place le KTX.

Le KR Pass (Korea Rail Pass) permet des trajets illimités sur une durée de 1, 3, 5, 7 ou 10 jours (de 66 900 à 194 400 wons).

Pour prendre le train, mieux vaut réserver sa place à l'avance, surtout pendant les week-ends et les vacances.

 

J'ai utilisé deux fois le train en Corée ( préférant le car moins cher et tout aussi confortable) une fois pour aller à Busan ( 2h30 de trajet depuis Séoul pour environ 45 000 wons ) et une autre fois pour aller au festival de la boue de boryeong ( pas de car disponible).

 

 

20151206_082824.jpg

 

 


 

  • Le car ou bus express (고속)

 

Il existe de très nombreuses lignes de car qui parcourent tout le pays.

 

Le transport par car a été mon mode de transport privilégié durant mes escapades hors Séoul.

En effet, ils sont moins chers que le train, desservent de nombreuses villes et sont vraiment très confortables. En revanche, lors des pauses sur les aires de repos, faites très attention où se situe votre car, son numéro et l'heure à laquelle il repart car sur ces aires il y a un nombre impressionnant de cars, tous assez proches au niveau des couleurs et surtout faites attention au temps, ils n'attendent pas !

 

Certes le trajet est un peu plus long mais s'ils ont un couloir réservé sur les autoroutes, (pas de temps perdu dans les embouteillages) sauf à l'entrée dans les villes.

 

Il y a deux sortes de terminaux de bus (고속터미널 ), l' Express Bus Terminal (www.kobus.co.kr/main.do), permet de relier deux grandes villes et l' Intercity Bus Terminal (www.ti21.co.kr/), permet de rejoindre toutes les villes de taille moyenne.

Le terminal de bus de Séoul est vraiment très grand prévoyez un peu de temps en plus.

 

 

20151206_082735.jpg

 

20151206_082747.jpg

 

20151206_082905.jpg

 

  • L'avion (비행기)

 

Séoul a deux aéroports :

  • L’aéroport international d’Incheon (인천 국제 공항 ) (50 km de Séoul) : surtout pour les liaisons internationales
  • l’aéroport Gimpo  (김포공항 ) : pour les liaisons dans le pays ou les pays limitrophes par exemple le Japon.

Plus bas, je vous explique comment aller de l'aéroport d'Incheon à Séoul.


 

  • La voiture (자동차)

 

Si vous décidez de vous aventurer (je pèse bien mes mots) dans la jungle des automobilistes sud-coréens, un permis de conduire international vous sera nécessaire (à faire facilement avant votre départ dans la préfecture de votre département).

Néanmoins, je vous le déconseille vivement car les coréens et notamment les habitants de Séoul roulent de façon très très sportive et souvent c'est la loi du plus fort qui prévaut (les autobus et les voitures de luxe régulièrement méprisent les règles de circulation et intimident les conducteurs de petites voitures ou moins cher. Il n'est pas rare de voir des motocyclistes de rouler sur le trottoir).

Les panneaux de direction sont écrits en coréen et en anglais mais en l'absence de noms des rues, la circulation et surtout le repérage sont difficiles.

En tout cas, si vous devez utiliser une voiture, je vous souhaite bon courage!!


 

  • Le bateau (배)

 

Le port de Busan est le premier port international de la Corée du Sud.

Un ferry assure la liaison entre Busan et l’île de Jeju (À partir de 26 000 wons l'aller simple) mais également vers Kyoto (Japon).

Depuis l'aéroport d'Incheon vers Séoul

 

Il existe 4 moyens pour se rendre à Séoul depuis aéroport d'Incheon :

  • en métro-train
  • en bus-navette de l'aéroport
  • en taxi

 

  • En métro-train : AREX (Airport Railroad Express)

 

 

Il existe deux lignes :

        - la ligne normale reliant l'aéroport d'Incheon et la gare de Séoul en 56 min ( elle s’arrête à également à d'autres points stratégique à Séoul, 11 stations en tout). Prix du billet (Aéroport-Gare : Adultes 14 800 wons (tarif réduit à 8 000 wons jusqu'au 31 décembre 2015). Il y a un train toutes les trente minutes.

         - la ligne express reliant l'aéroport d'Incheon et la gare de Séoul en 43 min (direct non-stop).

Prix du billet : (Aéroport-Gare : Adultes 4 250 wons). Il y a un train toutes les six minutes.

 

Pour prendre la ligne AREX, il faut aller à la gare de l'aéroport qui se trouve au 1er sous-sol de l'aéroport d'Incheon.

 

En ce qui concerne la ligne express, vous pouvez acheter un « billet ligne directe » (au comptoir des renseignements de la ligne ferroviaire) ou payer avec votre carte T-money.

Par contre, si vous utilisez votre carte T-money vous devez voyager dans la voiture 5 (placement libre).

Si vous souhaitez prendre le métro ou le bus après, il vous faudra un nouveau ticket ou en cas de paiement avec la carte, vous allez repayer un autre trajet.

 

Pour prendre la ligne normale, vous pouvez utiliser un ticket aller simple, votre carte T-money. ou la carte de transport « M Pass ».

Dans ce cas, vous pouvez bénéficier de la « remise sur les correspondances du réseau de transport de Séoul ». Ainsi, le prix de la correspondance est pris en compte lorsque vous transférez depuis la ligne normale AREX pour prendre le bus ou le métro de Séoul.


 

rail_road.jpg

 

 

  • En bus navette

 

 

Ces bus-navettes sont vraiment pratiques si vous ne voulez pas vous allez directement à la gare de Séoul mais dans un autre endroit. En effet, ces bus-navettes desservent de nombreuses destinations de Séoul.

J'avais choisi cette option quand je suis arrivée car je devais me rendre à la station Sinchon et avec la ligne normale du train, je devais changer à Hongig et je me voyais mal faire cela dès mon premier jour à Séoul après l'avion et tout. En revanche, au retour j'avais opté pour le train car j'étais plus à l'aise avec les transports en commun et je voulais liquider ma carte T Money !

Au niveau du temps, cela ne prend pas plus d'une heure et j'ai adoré voir me rapprocher de plus en plus vers Séoul.

Vous pouvez acheter un ticket de bus aux points de vente des tickets de bus-limousines situés près des comptoirs de renseignements de l'aéroport, au terminal des arrivées (rez-de-chaussée) entre les portes 3 et 4 et les portes 11 et 12. Il existe aussi des bus de nuit (24h-03h50) pour les passagers prenant les vols de nuit.

 

 

Il existe deux catégories de bus-navettes :

          - Bus- navettes de luxe : ils font surtout la liaison non-stop avec les principaux hôtels de la ville et sont un peu plus confortable que les bus-navettes normaux. Prix du billet: entre 14 000 à 16 000 wons,

          - Bus- navettes normaux : ils font plus d’arrêts ce qui peut être plus intéressant comme moi qui n'avait pas d’hôtel mais de suite une goshiwon qui ne se trouvait pas forcement dans le quartier des hôtels. Prix du billet : entre 9 000 à 10 000 wons.


 

  • En taxi

 

Le trajet en taxi reste le plus coûteux des modes transports, un trajet depuis l'aéroport jusqu'au centre-ville de Séoul coûte généralement entre 60 000 et 100 000 wons à cela s'ajoute le péage de l'autoroute (environ 8 000 wons).

Par contre, si vous êtes nombreux cela peut être intéressant.


 

 

Les cartes spéciales pour les étrangers en Corée

 

Carte MPASS

La carte MPASS ou Metropolitan Pass est une carte de transport avec un nombre de trajets limité (maximum 20 trajets par jour) dans les transports de Séoul mais aussi de Jeju.

Il existe cinq types de cartes MPASS : 1 journée (15 000 wons), 2 jours (23 000 wons), 3 jours (30 500 wons), 5 jours (47 500 wons) et 7 jours (64 500 wons).

Vous pouvez acheter et vous faire rembourser vos cartes MPASS à l'aéroport d'Incheon, à la gare de Séoul et au centre d’informations touristiques de Myeongdong

Point intéressant: le montant rechargé qui reste dans la carte est remboursé lors de la restitution (excepté 500 wons de frais).

 

KOREA TOUR CARD

Cette carte est plus qu'une carte de transporte puisqu’elle permet de bénéficier de réductions dans les magasins duty free du centre-ville, dans les centres commerciaux, mais également d le musée national Jungang, Everland, Lotte World etc.

Elle coûte 4 000 wons, il faut par la suite la recharger.

Vous pouvez l'acheter un peu partout.

Lors du remboursement, vous êtes remboursé du montant restant sauf le prix de la carte (4 000 wons) et les 500 wons de frais.

Site internet de Korea Tour Card (anglais)

 

Carte Amazing Pay Tmoney

 

Cette carte permet de bénéficier d’une réduction de 10% sur la plupart des navettes entre Séoul et Incheon.

Elle est comme la carte Korea Tour Card, une carte de Tmoney et une carte vous permettant de bénéficier de réductions. Un livret de bons de réductions est offert lors de l’achat de la carte.

Elle coûte  50 000 wons (prix de la carte 4 000 wons + crédits 46 000 wons). Vous pouvez également la recharger par la suite.
 

Vous pouvez l'acheter à la billetterie des bus navettes de l’aéroport, ou à la supérette 24h/24 CU de l’aéroport international d’Incheon

Lors du remboursement, vous êtes remboursé du montant restant sauf le prix de la carte (4 000 wons) et les 500 wons de frais.

https://amazingpay.wordpress.com/2016/05/17/for-foreignersenglish/ (anglais)

 

Discover Seoul Pass

 

Il existe deux types de carte, une de 24h et une de 48h.

Elle combine à la fois carte de transport et carte offrant les entrées gratuites dans les grands sites touristiques de Séoul (le palais Gyeongbokgung, le palais Changdeokgung et son jardin Huwon, le palais Deoksugung, le palais Changgyeonggung, le hall de l’histoire de la prison de Seodaemun, Leeum (musée d’art Samsung), le musée national d’art contemporain de Séoul, N Seoul Tower et 13 autres sites touristiques)  mais également des réductions sur divers spectacles et les magasins duty free.

Elle coûte 39 900 wons pour la carte 24 h et 55 000 wons pour la carte 48 h.

Vous pouvez acheter la carte à l'aéroport d'Incheon (Hana Bank ou CU).

Lors du remboursement, vous êtes remboursé du montant restant sauf les 500 wons de frais.

http://discoverseoulpass.com/index.php/en (anglais)

 

Sources:

- http://french.visitkorea.or.kr/fre/index.kto

- http://french.visitkorea.or.kr/fre/TR/TR_FR_3_3_7_1.jsp

- http://info.korail.com

- les liens cités

 

Instagram :https://www.instagram.com/lesconseilsdeonni/

Voir les commentaires

1 2 > >>

Articles récents

Hébergé par Overblog